*
Connect with us

Actualités

Tyronn Lue est en train de perdre la raison : le coach n’est même pas inquiet…

Source image : Wesport

Tyronn Lue a toujours été remis en question sur ses choix en tant que coach. Même une fois titré avec les Cavs en 2016, ses ajustements, sa tactique et sa mainmise sur un groupe ne sont pas encore prouvées. Face à Dallas, on commence à revoir les limites de coach Lue.

Tyronn Lue n’est pas un grand coach, et il ne le sera probablement jamais. Il sera à jamais un coach titré, mais certainement pas un grand tacticien restant dans l’histoire pour ses paris tactiques. Alors que les Clippers l’ont engagé cet été pour faire passer un cap aux Clippers, trop longtemps décevants sous l’égide de Doc Rivers, il est en train de faire pire que l’actuel coach des Sixers. La 4ème place à l’Ouest était plus que respectable, mais être mené 2-0 après les deux matchs à domicile face aux Mavs, ça l’est beaucoup moins. Et encore plus inquiétant que ces deux défaites inaugurales et son équipe au bord du gouffre, c’est le manque d’urgence dans les propos de Tyronn Lue. Une position presque lunaire quand on sait que dans l’histoire seules 6,3 % des franchises menées 2-0 remportent la série.

« Ils doivent gagner 4 matchs, [à l’extérieur] vous entrez sur le parquet de l’équipe adverse et vous jouez. Il n’y a pas de pression, vous pouvez mettre des shoots, parce que vous allez essayer de venir et de prendre 1 ou 2 matchs. Mais maintenant ils doivent rentrer à la maison et essayer de garder la même efficacité au shoot. »

Ce qui est agréable avec les déclarations de Tyronn Lue, c’est qu’il n’y a pas la moindre once d’ajustements tactiques. Puisque le coach a quand même tenté des choses hier, souvent pour le pire. Le 5 Rajon Rondo – Terrence Mann – Paul George – Marcus Morris – Kawhi Leonard aligné pendant de longues minutes dans le 4ème quart temps, alors qu’en face il y avait Kristaps Porzingis et Maxi Kleber est une des nombreuses incompréhensions sur le coaching de Lue. Car avec ce 5 il s’est (très logiquement) fait punir par le pivot letton, capable de shooter au-dessus de n’importe lequel des défenseurs face à lui.

Les rotations aussi étaient suspicieuses. Beaucoup (trop) de Marcus Morris et Reggie Jackson, pas forcément efficaces, pas assez de Rajon Rondo, Nicolas Batum ou Terrence Mann, beaucoup plus valuables. On ne comprend pas non plus pourquoi Serge Ibaka n’a joué que 6 minutes alors qu’il avait un plutôt bon impact sur le collectif. Ivica Zubac a lui trop joué alors qu’il s’est fait systématiquement ciblé sur les switchs avec Luka Doncic. Et offensivement, le jeu de Los Angeles était d’une pauvreté abyssale. Tout devait passer par les mains de Kawhi Leonard ou de Paul George, rien n’était fluide, rien ne coulait de source. Et quand le coach d’en face s’appelle Rick Carlisle, le résultat est visible très rapidement. Victoire des Mavs et les Clippers au pied d’un immense obstacle.

Tyronn Lue nous prouve une fois de plus qu’il n’est certainement pas un bon tacticien. Des choix hasardeux, des rotations plus que suspectes, l’ancien joueur des Lakers nous prouve que c’est quand même plus facile de coacher quand LeBron James est dans l’équipe.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités