Tony Parker regrette la draft de Frank Ntilikina aux Knicks
*
Connect with us

Actualités

Tony Parker regrette la draft de Frank Ntilikina aux Knicks

Tony Parker adore Frank Ntilikina, beaucoup moins les Knicks. Le meneur de jeu légendaire des Spurs a évoqué la situation de son jeune ami et est bien content de n’avoir pas été dans cette situation. Une draft peut influencer une carrière, en bien ou en mal, ça dépend de l’organisation…

Dans son livre autobiographique « Tony Parker : Beyond all of my dream », ESPN a sorti une petite déclaration parlant de Tony Parker, qui évoque Frank Ntilikina et sa position dans la draft. Il n’y a pas si longtemps, Killian Hayes était le joueur choisi le plus haut de l’histoire chez les français. Avant lui, c’était Frank Ntilikina. Le meneur des Knicks a été choisi en 8ème position en 2017. Le problème, c’est qu’il est tombé à New-York. On le sait depuis maintenant un bout de temps, l’organisation n’est pas vraiment élite et n’a jamais su faire éclore ces jeunes talents et quand c’était le cas, ils sont partis. 8 entraîneurs différents durant la décennie 2010, aucune participation en playoffs depuis 2013 et surtout un effectif passable changeant d’année en année, ce n’est pas le meilleur endroit pour commencer sa carrière. Tony Parker n’a pas hésite à envoyer un missile aux Knicks :

« Être drafté haut n’a pas vraiment été un de mes buts. Pas du tout. Regardez Frank Ntilikina. Il était drafté 8ème. Il était un top joueur français et regardez dans l’équipe dans laquelle il joue. Je ne voulais pas ça. »

A l’image de Manu Ginobili, Tony Parker a été chanceux et encore même plus que ce dernier. Il arrive dans la ligue avec Tim Duncan et David Robinson, un ancien MVP et un autre qui va l’être (2002 et 2003 pour Tim). Champion NBA en 1999, l’équipe joue rien d’autre que le titre. Le joueur né à Bruges arrive dans la ligue en 2001 en 28ème position. Son rôle était de devenir remplaçant derrière Antonio Daniels. Il finira par être titulaire au bout de quelques matchs. 2 ans plus tard, il était champion NBA, encore 2 ans plus tard, TP fait le doublé et de nouveau 2 ans plus tard, celui qui a fait un feat avec Booba est champion pour la 3ème fois de sa carrière, avc un titre de MVP des finales. Il devient le 3ème joueur de l’histoire avec Kobe Bryant et Magic Johnson, à remporter 3 titres NBA avant ses 25 ans. Frank Ntilikina n’est pas au niveau de Tony Parker mais entre les coéquipiers de TP, les coachs, l’organisation, on est certain que sa carrière serait à un chemin différent de celui où il est aujourd’hui.

Frank Ntilikina doit continuer à pousser et faire du mieux qu’il peut mais force est de constater que la génération Parker est plus solide que celle de maintenant. C’est assez ironique quand on sait que les 3 d’entre eux ont été top picks…

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Les Knicks réinventent la honte chaque jour : défaite après avoir mené de 28 points, New-York perd le derby à cause d'un...rookie

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités