Connect with us

Actualités

Sue Bird n’arrive pas à retenir ses émotions pour sa « dernière » à la maison…

WNBA – Sue Bird n’a pas encore dit adieu au basket. Il y a des playoffs à jouer mais elle sait mieux que personne, ce qui s’apprête à arriver. La meilleure meneuse de l’histoire du basket commence à prendre conscience que c’est le début de la fin, la retraite arrive à grands pas et pour se faire, la ville avait mis en place un dispositif assez incroyable !

Annoncé il y a quelques mois, Sue Bird prendra sa retraite dans quelques semaines, à l’issue du parcours de son équipe. Si c’est fun de finir sa carrière sur un match de saison régulière comme Michael Jordan ou Kobe Bryant, ça l’est d’autant plus en playoffs, encore plus quand on est un compétiteur, en l’occurrence, une compétitrice pour Sue Bird. Pour le dernier match de saison régulière à la maison, Seattle avait déclaré ce 7 août comme le « Sue Bird day ». Les fans ont été à la hauteur, avec des maillots floqués du numéro 10, à l’image de Jordan Poole, présent dans la salle. Sans les fans, elle ne serait jamais revenue, personne n’a oublié les « Une année de plus Sue » il y a un an. Elle a d’ailleurs tenu à les remercier plus particulièrement :  « Avant tout, merci. S’ils n’avaient pas scandé « ONE MORE YEAR » à la fin de la saison passée il y aurait eu des bonnes chances que j’aurais déjà raccroché. » Ce n’est sans doute pas une coïncidence de voir le record d’affluence battu avec 18 000 personnes présentes.

Avant le match, Sue Bird n’avait pas vraiment pu retenir ses larmes. Il y a de quoi avec tout ce qu’elle a accomplie, non pas seulement en tant que basketteuse mais aussi en tant que personne. On parle d’une femme présente dans la communauté depuis deux décennies. Peu de légendes peuvent prétendre à une telle longévité et ce, dans la même équipe, à un tel niveau et qu’importe le sport : « Ca craint un peu d’avoir perdu pour mon dernier match ici mais j’ai aussi perdu mon premier match donc ça va. » Une sortie symbole de son esprit de compétition. Sue Bird rigole ensuite en parlant des jours où ses fans la détestaient comme lorsqu’elle perdait trop de ballons ou alors parce qu’elle ne shootait pas assez : « Je suis sûre que cette nuit en fait partie (Seattle a perdu contre Las Vegas). »

Sue Bird n’a pas trop voulu s’épancher car il y aura le temps de pleurer lorsque viendra la vraie fin de la saison. En attendant, il y a des playoffs à jouer et la meilleure sortie possible sera de gagner, comme elle l’a toujours fait.

https://twitter.com/espn/status/1556387885430947840?s=20&t=aFQl0NVoQWiL1jbrz-CIbg

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

More in Actualités