Connect with us

News

Steve Nash revient sur la saison 2012-2013 des Lakers et pense que Dwight Howard a été égoïste

Source photo : YouTube

Avant les vieux Nets, il y a eu les vieux Lakers. Une grosse expérience, un gros palmarès mais l’assemblage final fut en deçà des espérances. Les blessures et les égos n’ont pas rendu la saison facile, et Steve Nash pense que cette équipe était vouée à l’échec. 

Steve Nash Kobe Bryant Metta World Peace Pau Gasol Dwight Howard. Une équipe composée de quatre ou cinq Hall Of Famers (et d’un palmarès énorme). Ça vend forcément du rêve. Certes les joueurs n’étaient pas dans leur prime (et heureusement pour les adversaires d’ailleurs) mais la saison aurait pu être bien meilleure si les joueurs avaient été épargnés par les blessures. 

En premier lieu, on pense bien évidemment au meneur Canadien dont les blessures récurrentes ont été un calvaire à vivre. Steve Nash ne parvenait jamais à enchaîner les matchs, il y avait toujours un petit pépin physique. Toutefois, l’ancien joueur des Suns pense tout simplement que le fit n’était pas le bon

Je ne pense pas que c’était un bon fit. C’était une bonne idée, c’était une bonne opportunité…Je me suis cassé le genou lors de mon premier ou deuxième match. Je n’étais plus le même. 

D’autant que les Lakers n’étaient pas aidés par l’intelligence et la fainéantise de Dwight Howard. Alors que les Lakers étaient dotés de deux grands joueurs sur pick & roll, le pivot pensait qu’à lui si l’on en croit les mots de Steve Nash. L’ex pivot du Magic voulait avant tout prouver qu’il était encore capable de jouer au poste bas. 

Je ne sais pas s’il était blessé au dos mais il ne voulait pas être en mouvement tant que ça. Mais il voulait prouver qu’il pouvait jouer au poste. La chose malheureuse, c’est qu’on commençait l’ère où les équipes pouvaient tricher et s’écarter de la peinture, ce qui rendait cette manière de jouer difficile. Même si tu ajoutes tout ça, je ne sais pas si ça aurait marché. C’était condamné à l’échec.

En tout cas, les Lakers resteront dans l’histoire…dans le cadre des équipes décevantes. Une superteam dont la moyenne d’âge était de 62 ans et dont les blessures étaient bien trop régulières. On retiendra néanmoins qu’il y avait du mieux après le All-Star Game et que le franchise player de l’époque avait tout donner pour aller en playoffs. Peut-être trop donner… 

C’était un cinq majeur de rêve, un cinq majeur de 2k. Et pourtant le palmarès fut inexistant. Plusieurs raisons, plusieurs excuses pour l’expliquer, à commencer par les blessures où tout le monde a été touché. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in News