Russell Westbrook : "J'ai le droit de rater des shoots"
*
Connect with us

Actualités

Russell Westbrook : « J’ai le droit de rater des shoots »

Les Lakers sont invaincus en 2022 et ça c’est fort. Sans Anthony Davis, mais surtout avec un Russell Westbrook (encore) à côté de la plaque, Los Angeles a réussi l’exploit de battre Minnesota sans D’Angelo Russell, ni Karl-Anthony Towns.

Malgré la victoire des Lakers, ce fut une nouvelle soirée compliquée pour Russell Westbrook. Le Brodie a affiché une ligne de statistiques que seul le meneur puisse faire : 20 points, à 7-16 au tir, 5 rebonds, 3 passes, 1 interception et 9 ballons perdus. Ca fait beaucoup de chiffres, et ça fait beaucoup de fois que l’ancienne star du Thunder est en délicatesse avec son adresse ou ses balles perdues. Et pour un gars qui est censé être le deuxième meilleur joueur de son équipe (actuellement), c’est tout simplement pas bon.
Alors oui, nous sommes habitués aux montées en puissance de Russell Westbrook le long d’une saison, et d’ailleurs il ne s’inquiète pas. Cependant, c’est quand même assez préoccupant que ça arrive aussi souvent que ça, d’autant que chez les autres stars, c’est rare de voir des feuilles de stats aussi sales. Interrogé par la presse, lle meneur a répondu en disant que ça arrive à tout le monde

Je ne suis pas d’accord. Je ne suis pas d’accord pour dire que ce match n’allait pas dans mon sens. Vous savez, mon jeu va très bien. Mon jeu n’est pas prédit par les shoots ou si je perds des ballons. Je rate des shoots, ça fait partie du jeu. J’ai le droit de rater des shoots. Je peux le faire. Comme n’importe quel autre joueur, je peux en rater. Je peux aussi perdre le ballon. Je peux le faire. Ça fait partie du jeu. Quand vous regardez un match de basket, vous vous rendez compte de l’importance de faire les bonnes actions, les écrans de retard, les rebonds, les bonnes lectures, c’est tout ce qui fait un joueur de basket.

Alors oui, seuls les joueurs qui jouent 30 secondes ne ratent aucun tir et ne perdent aucun ballon, mais le problème avec Russell Westbrook est le même depuis son arrivée aux Lakers et pour remonter plus loin, depuis ses débuts dans la grande ligue. A 33 ans, Brodie a beaucoup d’expériences derrière lui, des séries de playoffs, une finale, et c’est les mêmes erreurs, dans sa prise de décision, dans sa précipitation…
De l’autre côté, le meneur des Lakers n’a pas tout à fait tord lorsqu’il parle d’impacter le match. Son énergie, son intensité, le rythme qu’il met, les décalages créés, c’est vrai que ça ne soit pas forcément au premier abord. Néanmoins, Russell Westbrook n’est pas assez dans la maitrise, pas assez dans le contrôle et on a vu à quel point ça pouvait couter cher dans les moments qui comptent.

Oklahoma City, Houston, Washington et maintenant Los Angeles : on a toujours un Russell Westbrook aussi foudroyant qu’irrégulier. Et ça, c’est un énorme problème lorsqu’il a déjà été élu MVP par le passé et qu’on a passé la trentaine. Sauf que Brodie ne semble pas s’en apercevoir… 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités