Connect with us

Actualités

Les Raptors ne font qu’une bouchée de la grosse pomme : les Knicks n’ont rien pu faire face à la nouvelle mixtape de Fred VanVleet

Toronto accueillait les Knicks pour l’affiche du dimanche soir. L’équipe new-yorkaise évoluait avec de nombreux absents et sans intérieur vraiment au niveau tandis que les Raptors étaient au complet. Au final, c’est une victoire facile et logique pour la brigade de Fred VanVleet.

21h30, c’est dans une triste Scotiabank Arena complètement vide que le match commence. Les Raptors entament de la meilleure des manières en mettant beaucoup d’intensité sur la défense des Knicks. Celle-ci souffre surtout dans la raquette très fragile en l’absence de Mitchell Robinson, Nerlens Noel et aussi de Julius Randle dans un autre registre. Les deux équipes sont très petites, du small ball avec Siakam et Gibson au poste 5 notamment. Fred VanVleet donne le ton, 10 points en 6 minutes, bien décidé à aller choper sa place pour le All-Star Game. OG Anunoby est très solide aussi, redoutable devant et à l’origine d’une bonne pression sur R.J. Barrett. Les Knicks parviennent tout de même à revenir, les Raptors ne sont pas irréprochables en défense. En sortie de banc, Alec Bucks et Immanuel Quickley font le travail pour recoller.

Le deuxième quart-temps démarre de la même manière que le premier. La motivation des Dinos et notamment celle d’Anunony porte Toronto face à une équipe de New-York encore plus soft. Tom Thibodeau prend deux temps-morts avant que le premier point ne soit inscrit sur lancer franc. Ce même lancer franc qui sera le seul et unique point des Knicks pendant la moitié du deuxième quart-temps, et avant donc un troisième temps-mort. Celui-ci sera visiblement le bon puisque NY se remet à scorer mais l’écart avec des Raptors qui semblent gérer tranquillement ne se resserre pas.

Au retour des vestiaires, R.J. Barrett revient avec de meilleures intentions. Le Canadien se sent enfin à la maison et répond au défi physique auquel il ne savait pas faire face en première période. Il attaque le cercle et inscrit des points dans la peinture en s’inspirant de ce que font les Raptors depuis le début de la rencontre. Evan Fournier, quasiment absent du 2QT, parvient aussi à rentrer quelques shoots, mais Toronto n’attend pas le réveil des Knicks. Avec un FVV en sniper qui plante 19 points dans ce 3QT dont 5 tirs à trois points, et un Spicy P agressif dans la peinture, les joueurs de Nick Nurse sécurisent leur avance. +22 avant le dernier quart-temps, le match est déjà plié.

Il y a tellement d’absents chez les Knicks que Thibodeau n’a pas même pas la place de faire un garbage time. Les Raptors terminent les invités dans le quatrième quart-temps même avec les stars au repos. Fred VanVleet finit la rencontre avec 35 points en 31 minutes à 11/17 au tir dont 7/13 à trois points avec ses traditionnels 5 rebonds et 5 passes décisives. Pascal Siakam n’était quant à lui pas loin du triple-double : 20 points, 14 rebonds et 7 passes décisives pour le Camerounais. Victoire 120-105 des Raptors qui passent devant leurs adversaires du soir au classement.

Toronto a dominé cette rencontre de long en large et en travers. En accélérant le rythme à chaque quart-temps, les Raptors ont distancé les Knicks sans aucun souci. Deuxième défaite consécutive assez lourde pour New-York qui s’était déjà incliné de 15 points la veille face au Thunder.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews







More in Actualités