*
Connect with us

Actualités

Rick Carlisle peut souffler un peu : Mark Cuban compte bien garder le champion 2011

Source Photo : Getty Images

Dans une série où gagner un match à domicile était synonyme de qualification, les Mavs se sont inclinés pour la première fois à Los Angeles dans ce Game 7. Malgré cette deuxième élimination consécutive au premier tour face aux Clippers, Mark Cuban renouera sa confiance à Rick Carlisle la saison prochaine.

En place à Dallas depuis 2008, Rick Carlisle a inscrit son nom dans l’histoire de la franchise en remportant le seul et unique titre de la franchise en 2011. Depuis, le bilan est cependant bien moins glorieux. Les Mavericks n’ont remporté aucune série de playoffs depuis qu’ils ont été champions. Cette saison, Dallas menait pourtant 2-0 avant de revenir dans le Texas. Résultat, aucune victoire à l’American Airlines Center et une défaite lors du Game 7 à L.A. pour conclure cette saison. Avant ça, il a réussi deux belles expériences chez les Pistons et les Pacers, avec notamment deux finales de conférence.

Rick Carlisle à Dallas : Champion en 2011, aucune série remportée au premier tour de playoffs depuis

Après 10 ans sans avoir passé un tour de playoffs, Mark Cuban peut se poser des questions sur les capacités de Rick Carlisle à se renouveler et à faire passer son message dans le groupe. L’histoire d’amour entre le propriétaire et l’entraîneur n’est pas encore finie. Mark Cuban ne voit pas de meilleur choix que de laisser le coach actuel disputer une 14ème saison à Dallas. Rick Carlisle peut donc se mettrer à rêver d’une carrière à la Jerry Sloan ou Gregg Popovich pour atteindre les plus de 20 ans avec une même équipe.

« Il ne va nulle part. Laissez-moi vous dire comment je vois le coaching. Vous ne changez pas d’entraîneur juste pour faire un changement, à moins que vous ayez quelqu’un dont vous savez qu’il est nettement meilleur. L’herbe est rarement plus verte ailleurs ».

Rick Carlisle aura l’esprit tranquille, mais la pression sera au rendez-vous l’an prochain. Autant dire qu’il faudra rapidement refaire ses preuves, parce qu’avec un prodige comme Luka Doncic sous ses ordres, ne pas passer un tour de playoffs une troisième année consécutive serait fatale pour Carlisle et pour les Mavs. Le Slovène est un compétiteur et s’il n’est pas bien entouré et qu’il n’obtient toujours pas de résultats, il pourrait éventuellement faire pression sur la direction ou avoir des envies d’ailleurs.

Luka Doncic dans la série face aux Clippers : 35.7 points, 10.3 passes et 7.9 rebonds

Pas de changement prévu à Dallas dans le coaching staff l’an prochain, mais des changements attendus sur le terrain et dans les résultats. Doncic semblait esseulé dans la série (oui tu es visé Porzingis), et les Mavs sont dans l’obligation de travailler pour que le projet avance autour du Slovène, même si des têtes doivent sauter.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités