*
Connect with us

Actualités

Réapprendre à marcher, courir et sauter : remonter la pente a été un exercice difficile pour Kevin Durant

La saison 2019-2020 a été un cauchemar pour Kevin Durant. Il n’a pas eu seulement à réapprendre à jouer mais carrément réapprendre à vivre. Le destin peut parfois paraître être cruel. Fort heureusement, tout ça est derrière KD et il peut se remettre à penser à l’avenir.

Le 11 juin 2019, vous étiez peut être en train de vous ambiancer sur Rap Niggas de Nipsey Hussle, l’un des artistes préférés de Kevin Durant. Cette date sera malheureusement ancrée en KD jusqu’à la fin de la vie de l’ailier qui tourne à 27 points et 6.3 rebonds de moyenne en carrière. La date d’un renouveau ou celle d’une première mort, on le saura dans quelques mois. C’est la dernière fois qu’on a pu voir Kevin Durant dans un match officiel. Il inscrira 11 points dont un joli 3/3 à 3 points en un petit quart-temps de ce match 5 des finales contre les Raptors. Son tendon se rompt et sa vie par la même occasion. 549 jours plus tard, nous y voilà, mais après cette descente aux enfers, il faut remonter la pente sinueuse :

“C’était nouveau [Pour moi]. Je n’ai jamais expérimenté un truc proche de ça. Apprendre comment marcher à nouveau, Ne pas marcher et avoir de l’assistance dans tout ce que vous faites, les 3/4 premiers mois étaient difficiles. J’ai eu des opérations et des blessures avant mais la plus longue guérison était de 3 mois. »

Kevin Durant n’a jamais été blessé ou presque depuis qu’il est en NBA. Durantula n’a vraiment été out qu’une saison, celle de l’exercice 2014-2015 où il n’a pu jouer que 27 matchs. Comme souvent avec ce genre d’expérience, les premiers jours étaient catastrophiques et la patience est souvent mise à rude épreuve. Cela en est arrivé à un point où Kevin Durant a dû à réapprendre toutes les choses faciles du basket, parfois même de la vie courante. Âgé de 32 ans depuis septembre dernier, il est normal de penser que KD ne pourra jamais redevenir le même :

«Les premiers jours ont duré trois mois. Je ne pouvais ni marcher ni courir, je devais utiliser un scooter, donc je pense que ces « stades », apprendre à marcher, courir et sauter à nouveau, c’est sous-estimé. Les gens ne s’en rendent pas compte. Le tendon d’Achille, ce ligament, est l’un des ligaments les plus solides de votre corps, mais une fois qu’il craque, vous devez le reconstruire. »

Hormis son burner account, Kevin Durant est bien vivant et il n’y a pas mort d’homme. Mais à travers son ton, on a bien senti que c’était une épreuve pour la star des Nets. KD a pu parler avec John Wall et discuter de ce foutu tendon et aussi de la façon dont il a pu gérer tout ce temps out en dehors des terrains NBA. On est plus pressé jamais que d’être le 22 décembre prochain pour le duel entre Durant et Curry…

Il était une fois l’homme le plus loyal, DeMar DeRozan : de ses amis, à son lycée en passant par ses parents

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités