*
Connect with us

Actualités

Quand Stephen Curry a failli être envoyé chez les Bucks avant son explosion

Stephen Curry a failli être un Buck en 2012. Quelques mois avant l’explosion des Warriors et la sienne, la direction a voulu envoyer leur futur joueur star à Milwaukee.

A l’été 2012, les Bucks entrent en négociation pour un trade qui changera à jamais l’histoire des Warriors : Monta Ellis, Ekpe Udoh et Kwame Brown à Milwaukee pour Bogut et Stephen Jackson. Les Warriors sortent d’une saison catastrophique avec seulement 23 victoires pour 49 défaites. Assujetti aux blessures à la cheville, Stephen Curry ne joue qu’une vingtaine de rencontres. A l’époque, il n’était que le 3ème scoreur de l’équipe derrière David Lee et Monta Ellis (14 points par match). Les Bucks essaient de se relever de l’ère de Michael Redd. Brandon Jennings est le nouveau projet mais ça ne prend pas. C’est alors que le propriétaire des Warriors raconte qu’il avait proposé Stephen Curry :

« Je ne sais pas s’ils peuvent être à des années-lumière s’ils ont échangé Steph Curry aux Bucks pour Andrew Bogut. C’était le deal. Mais le personnel médical des Bucks ne pensait pas que la cheville de Steph tiendrait. Cela a tué l’affaire. Donc, je ne sais pas si ça fait des années-lumière. C’est de la chance. Et c’est bien. »

Après cette saison, Stephen Curry va littéralement exploser. Adieu les blessures, le fils de Dell Curry signe une saison à 22.9 points par match. Le sophomore Klay Thompson devient son complément et le rookie Harrison Barnes tout droit sorti de North Carolina, offre une dimension défensive. Pour la première fois depuis l’ère « We Believe », les Warriors retrouvent les playoffs. Pendant ce temps là, les Bucks aussi retrouvent la post-season mais l’histoire ne sera pas tout à fait pareille. Ils ne seront pas vraiment dangereux dans la conférence est pendant que les Warriors remporteront le titre 3 ans après ce trade, ce qui signera le début de la dynastie.

On imagine pas ce qu’aurait pu donner les Bucks avec Stephen Curry. Aurait-il eu la carrière qu’on lui connait ? Difficile d’y prétendre. Il aurait clairement été un All-Star à multiple reprises mais peut être pas une superstar. Le système Steve Kerr l’a bien aidé à jouer à son potentiel maximum. L’ancien GM des Warriors témoigne : « Absolument. La seule façon de lancer le trade était de les laisser commencer à parler de Steph Curry. C’est comme aller à la pêche, vous jetez un appât là-bas. Deux choses sont arrivées avec ça. Je voulais passer l’accord à Monta. mais pour engager une conversation, nous devions le faire. » Ce sera la dernière fois que Stephen Curry aura des blessures à la cheville. Milwaukee est peut être passé à côté de son histoire…

Les trades avortés se comptent par centaine. Comme souvent, ça se joue à rien. Golden State a créé l’une des plus grosses dynasties de l’histoire grâce à Stephen Curry et ses chevilles.

La déclaration de la nuit : Paul George à deux doigts d’accuser Noël pour la performance de son équipe

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités