*
Connect with us

Actualités

La déclaration de la nuit : Paul George à deux doigts d’accuser Noël pour la performance de son équipe

Source photo : Bleacher Report

Allait-il surréagir ? Allait-il laisser couler ? Paul George a choisi la deuxième option et a décidé de ne pas s’enflammer. L’arrière des Clippers pense que ce n’était qu’un match et qu’il n’y a pas le feu au lac. Mais comme toujours, son explication est un peu loufoque.

Cette journée du 28 décembre 2020 va rester dans les annales. Les Clippers ont perdu le match de 51 points contre Dallas et l’écart est même monté jusqu’à 60 points. Se prendre une volée, c’est possible mais perdre de cette manière, c’est tout bonnement une faute professionnelle. Encore heureux que les fans n’étaient pas présents, imaginez donc payer son billet pour voir un tel spectacle. Ce qui fait d’autant plus peur, ce n’est pas un, deux, trois ou 4 joueurs. Toute l’équipe a mal joué. Après la rencontre, Paul George s’est exprimé mais à priori rien de bien grave pour un seul match sur 72 possibles :

« Ce n’est pas si grave. On s’est fait botter le cul aujourd’hui mais ce n’est qu’un jour. Nous n’étions pas prêts aujourd’hui. Nous n’étions pas préparés. Donc nous serons prêts au prochain match.

Je prends toute la responsabilité. Tu sais, c’est compliqué le match après Noël [Les Clippers ont fête Noël samedi, puisqu’ils ont joué à Denver le jour de Noël]. J’ai adoré mon Noël. »

Encore une nouvelle excuse mais doit-on être surpris ? Le plus surprenant est de voir une équipe des Clippers si rincée alors qu’elle a montré de belles choses les deux premiers matchs. Seule l’absence de Kawhi Leonard ne peut expliquer cela. De son côté, Tyronn Lue n’en fait pas non plus des masses : « Juste une exception. Cela n’enlève rien à ce que nous avons fait, à ce sur quoi nous avons travaillé et à la façon dont nous essayons de nous améliorer chaque nuit. » On espère pour eux que ce genre de nuit ne restera pas dans leurs têtes mais c’est une soirée historique qui ne pourra jamais s’effacer. Un peu comme le dernier match 7 dans la bulle d’Orlando. De notre humble avis, c’est impardonnable de ne pas jouer un vrai basket pendant 48 minutes. Du moins si on appelle ça jouer…

Triste de se dire que les joueurs ne jouent pas juste parce que c’était Noël ou qu’ils n’en avaient pas envie. On est qu’au 3ème match de la saison, on aurait pu croire que les Clippers étaient morts de faim.

Le GOAT du layup a encore frappé : Kyrie Irving apprend la vie à Lamelo Ball en changeant de main en plein air

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités