*
Connect with us

Actualités

Quand Draymond Green relance l’attaque des Warriors à lui tout seul

Draymond Green ne termine qu’à 5 passes mais comme on peut le voir ces deux derniers matchs, l’attaque des Warriors sont en grande forme grâce à lui. Stephen Curry tire la couverture et lui agit dans l’ombre mais il en faut dans chaque équipe qui gagne.

Situation 1 : vision de jeu de Draymond Green

Le 2ème quart-temps a été le plus important pour les Warriors. C’est à ce moment que le break a lieu. Sur la première situation de jeu choisie, on va s’intéresser plus au fond que la forme. S’il y a panier à la fin, c’est les mouvements sans ballon de ses coéquipiers et bien sûr la passe qui fait plaisir. Avoir une passe dans le bon timing change tout et on peut voir là le vrai Warriors basketball. Draymond Green réalise la passe parfaite après l’écran de Damion Lee dans le corner. Mychal Mulder porte bien son nom pour planter un tel shoot.

Situation 2 : un 2ème meneur de jeu pour Steph

Outre sa vision de jeu, Draymond Green est connu pour une autre chose en attaque, sa capacité à organiser et dicter le jeu comme un vrai meneur de jeu. Stephen Curry est un peu seul à la mène sans un autre arrière capable de porter le ballon. En ce sens, Draymond Green l’aide de la meilleure des manières. On peut le voir avec James Wiseman qui malheureusement, rate le 1er panier panier mais pas le second grâce à la passe touchedown de l’intérieur.

Situation 3 : sa relation avec Stephen Curry

C’est pourtant simple, faire la passe à Stephen Curry pour gagner des matchs. Pendant les 1ères rencontres, le meneur a rarement eu de passes décisives, surtout en opposition avec ses shoots convertis. Draymond Green est le pote ultime car à chaque fois qu’il le peut, il cherche Stephen Curry. Exemple typique puisque avant son arrivée, Steph n’aurait jamais eu ce type de ballon.

Situation 4 : mener les contre-attaques

S’il peut lâcher des touchdowns, Draymond Green sait aussi mener des contre-attaques, du point A au point Z. Avec des athlètes comme Andrew Wiggins, James Wiseman et Kelly Oubre Jr, il est fort probable que les Warriors cherchent le plus possible de marquer des paniers faciles. Rapides, vifs et athlétiques, c’est le genre d’action qui pourrait beaucoup se reproduire, surtout sur des phases à 2 vs ou 3 vs 3.

C’est fou de se dire que Draymond Green ne termine qu’à 5 passes. S’il continue à progresser physiquement match après match et que Stephen Curry garde son monde attaque, le bilan des Warriors pourrait continuer à progresser.

Quelle poisse pour Killian Hayes : le jeune joueur se blesse et ça pourrait durer…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités