*
Connect with us

Actualités

Le moment où Damian Lillard est devenu comme son père

Damian Lillard fait aujourd’hui partie de l’élite de la ligue et est en train de devenir l’un des meilleurs meneurs de l’histoire de la NBA. Connu pour ses shoots clutchs, il ne fait pas partie de ces gars avec une grosse réputation. Pour avoir une éthique de travail monstrueuse et réaliser son rêve, Dame a pris exemple sur son père.

Il y a plusieurs histoires concernant Damian Lillard et le pourquoi du comment sur le fait de ne jamais célébrer, notamment ses shoots de la victoire. Il fait au revoir à Paul George, montre le Dame Time mais jamais rien de très expressif. Pendant que Lebron James et Stephen Curry réalisent des chorégraphies dignes de Beyoncé, lui est plutôt dans l’assurance tranquille. Pas Tim Duncan non plus mais de la sobriété et du sérieux qui lui viennent de son père :

« Quand j’étais au lycée, on jouait genre la meilleure équipe de la ligue. Il restait 15 secondes, il y avait 3 points d’écart. Ils vont essayer de me faire perdre le ballon. J’ai dribblé, j’ai dribblé, je me suis avancé jusqu’à la ligne rouge (la ligne NBA) et j’ai shooté à 3 points. Le défenseur avait la main devant ma tête. J’ai mis le 3 points. Je suis devenu fou !! Tout le monde sautait n’importe comment, dans les tribunes et dans le gymnase !

Je me retourne de l’autre côté et je vois mon père, il était juste assis normal sans bouger, il avait juste le poing serré. Et c’est là je me suis dit, ok j’ai adopté la personnalité de mon père. »

Grâce à son père, il a mis la barre très haute. Tout est dur pour Damian Lillard, sur le terrain mais aussi dans la vie. Il a grandi à Oakland et tout ne fut pas facile, grâce à ses parents, il essaye tant bien que mal d’éviter les problèmes. La ville est gangrénée par la violence et la drogue, une vie dure pour un ado mais le basket le sauvera en quelque sorte. Sa relation avec son père est très spéciale. Il le considère comme son meilleur ami. Quand Damian Lillard gère, il est là mais quand il merde, son père n’est pas là pour lui dire ce qu’il veut entendre, il est là pour lui dire ce qu’il a besoin d’entendre. Dans cet environnement si violent, il est à la fois important d’avoir un père solide, et à la fois compréhensif pour laisser le jeune homme « faire ses preuves ». Un juste milieu important qui n’a pu qu’aider Damian Lillard.

Le qualifiant d’honnête, qui se donne à 100%, il a su être dur et des années après, Damian Lillard le remercie d’avoir été comme ça avec lui et son frère. C’était sa nature, il était pareil avec ses neveux ou les autres enfants du quartier. Il voulait simplement que tout le monde s’en sorte. Papa dur mais aussi papa poule, il n’a jamais raté un match, dont ce fameux buzzer beater de Damian Lillard. La relation se renforce d’autant plus, quand ses parents se séparent, il part vivre avec son père. Ils s’entendent bien et papa Lillard veut montrer à son fils que même si ça n’a pas marché avec sa mère, pour la famille, ils gardent une bonne relation. Une pensée qui se retranscrit durant toute sa vie. Il aurait pu partir très loin à la fac, mais non, il choisit Ogden en disant de ses coéquipiers : « C’est ma famille. On a travaillé trop dur à travers les années pour qu’il me voit partir. » Choisir les raccourcis ? Très peu pour lui, il est toujours prêt à travailler et à se préparer pour les matchs les plus importants de sa vie :

« Ces situations sont gérées durant l’été, bien avant qu’elles n’arrivent, je pense quand tu te prépares vraiment, si tu te mets en situation avec l’entraînement, la condition, les trucs comme ça car quand tu triches avec toi même, tu échoues dans ces moments, tu te déchires. Alors quand tu mets vraiment du temps à te préparer, que les gens le voient ou pas, ça finit par payer. »

Ses parents et notamment son père, lui ont inculqué de belles valeurs. On ressent le discours de rester à Portland, tout ce qu’il a appris étant plus jeune. Un personnage oldschool, qui travaille dur et ne veut pas abandonner les siens. Il mérite tellement un titre pour tout ce qu’il a traversé mais trophée Larry O’Brien ou pas, Damian Lillard est en train de marquer l’histoire !

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Gary Trent Jr est prêt à faire passer sa carrière au stade supérieur : "Pour la première de ma carrière sur les 3 dernières années, je me sens voulu dans un sens"

  2. Pingback: Damian Lillard est de retour en forme : un petit shoot du logo, ça nous avait manqué

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités