*
Connect with us

Actualités

Preview Orlando Magic : l’heure est à la reconstruction, Jalen Suggs et Cole Anthony doivent représenter l’avenir

Source photo : 247 Sports

On y est enfin, on rentre dans la pré-saison de manière (presque) officielle avant le début de la saison et le grand retour de la NBA. L’heure des previews a sonné pour prendre sa loupe et prévoir ce qui pourrait se passer dans les prochains mois. On mise ainsi sur le Magic de Jalen Suggs, qui ne vise rien, hormis engendrer le plus d’expérience possible.

Pronostic

La logique est ainsi, essayer de voir le futur pour spoiler le dernier épisode de la casa et flamber en fin de saison. Les fans du Magic ne vont pas aimer mais cette jeune équipe ne devrait pas décrocher une place en playoffs, et non plus en playin. On la voit être la risée de la ligue et donc finir à la 15ème place de la conférence est.

Etats des lieux

Ca craint un peu pour les fans mais il faut en passer par là pour espérer gagner. Au cours de la saison, le Magic a dégagé Evan Fournier, Aaron Gordon, Nikola Vucevic, rien que ça. Quasiment tous en fin de contrat ou en négociation, ce sacrifice était nécessaire pour préparer la draft mais aussi laisser place aux plus jeunes. L’après Dwight Howard n’a pas été aussi fructueux que prévu, il fallait ainsi passer à autre chose pour de bon.

Les entrées et les sorties

Arrivées : Robin Lopez, Jalen Suggs, Fraz Wagner, Ignas Brazdeikis, Sindarius Thornwell, E’Twaun Moore, Wendell Carter jr

Départs : Otto Porter Jr., Dwayne Bacon, James Ennis, Sindarius Thornwell, Chasson Randle.

Les chiffres clés de la saison passée

Meilleur marqueur : Terrence Ross
14ème de la conférence est : 21 victoires et 51 défaites
29ème attaque de la ligue : 104 points par match
14ème défense de la ligue : 113.3 points encaissés par match
4ème équipe qui perd le plus de ballon : 17.2 turnovers par match

Les rôles dans l’équipe

C’est vraiment un tout nouveau groupe qui débarque. Le point le plus important à noter, c’est l’arrivée de Jamahl Mosley. En tant que coach rookie, il n’a pas carte blanche mais en même temps, il possèdera une certaine liberté pour au moins les deux prochaines saisons. Son premier job sera d’être patient avec Jonathan Isaac et Markelle Fultz, tous deux blessés. Si le premier cité a un rôle prédéfini, le 2ème ne s’attendait peut être pas à l’explosion de Cole Anthony. Beaucoup le voient comme une star de la ligue, malgré son amour pour le tricotage de ballon.

Coach Mosley doit ainsi donc faire sans Markelle dans un premier temps mais son backourt (à priori) starter envoie salement du lourd niveau offensif avec Cole Anthony et Jalen Suggs. Le jeune Anthony a déjà montré son leadership et une énorme paire de cojones dans les fins de match. Il a fini à 15 points de moyenne après le break du All-Star. Suggs est connu pour son énorme march madness qui a poussé sa cote au sommet. Si les Raptors n’ont pas voulu de lui, ils pourraient s’en mordre les doigts. Pouvant jouer sans et avec le ballon, athlétique, shooteur, Orlando a confiance en son projet et dans ces conditions, le joueur devrait s’éclater.

Quelles consignes du coach pour Terrence Ross ? Il est le vétéran et leader de vestiaire de cette équipe, et on le voit mal se faire échanger. L’ancien des Raptors est vraiment le seul gars de l’équipe avec un vrai CV et qui peut aligner les performances chaque soir. Justement, avec des jeunes qui ont parfois des trous d’air, son rôle sera importantissime. Pour compléter ce 5 de départ, il ne faut pas sous-estimer Wendell Carter Jr, qui a une revanche à prendre, après ses années à Chicago. Intégré dans un nouveau projet pendant une vingtaine de matchs l’an passé avec Orlando, on s’attend vraiment qu’il passe un cap cette saison.

Sur le banc, on retrouve Mo Bamba comme principal nom. C’est simple, le joueur à quelque chose à prouver et espère en sous-marin, chiper un poste de titulaire. Parmi les starters possibles, mais qui pourrait aussi confirmer sur le banc, Gary Harris fait office de favori. En quête de renouveau, l’homme qui touchera 20 millions dollars cette saison rentre dans une partie important de sa carrière et son rôle de gros défenseur pourrait lui servir dans une équipe faible dans ce domaine. Il sera en lutte direct avec RJ Hampton, qui aura aussi l’envie de prouver, il a les qualités pour. Les meneurs inquiètent dans cette équipe car derrière Cole Anthony, Michael Carter Williams et Markelle Fultz sont blessés et leur date disponibilité n’est pas connue. On notera aussi des noms tels que E’Twaun Moore, Franz et Moe Wagner, ou encore Chuma Okeke et Robin Lopez.

Objectif

Non, l’objectif n’est pas de signer J. Cole, il y a bien plus important que ça. Un doute, mais un bon doute subsiste autour du backourt Cole/Suggs. Peut-il être l’ossature pour le futur ? Le premier est déjà NBA Ready et en gagnant sa place, il a vraiment cette aura de star, cette attitude. Développer cette jeunesse flamboyante et ne surtout pas viser la draft. Le Magic n’a pas besoin de ça pour être mal placé. Il faut engendrer l’expérience un maximum, laisser les jeunes faire les erreurs, surtout en fin de match. C’est un roster qui peut avoir une sacré gueule dans 2/3 ans.

Le joueur à surveiller

Jonathan Isaac est le joueur qui attire toute notre attention, grâce à sa capacité à progresser vite, ainsi qu’à avoir un fort impact. Il faut tout d’abord observer comment le physique tient. Plus d’un an sans jouer n’est pas jamais facile en NBA mais Isaac a montré de belles promesses 11.9 points de moyenne sur 6.8 rebonds à 47% par match, c’est plutôt solide pour un joueur de 22 ans. Monstrueux en défense, il peut donner bien du mal à de nombreux attaquants et peut clairement être Elite dans le registre mais tout ça est encore un lointain projet.

Le Orlando Magic ouvre ainsi le bal et même si l’équipe ne gagnera pas plus de 30 matchs, la franchise va être un sacré kiff à regarder vu leurs joueurs, notamment extérieurs. Attention à la gourmandise, il faudra partager la gonfle.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités