*
Connect with us

Actualités

Preview #17 – Memphis Grizzlies : de la surprise à la confirmation ?

Source photo : The Athletic

La NBA reprend ses droits le 22 décembre prochain, et aujourd’hui, c’est l’occasion d’analyser les Grizzlies. Qu’est ce qui nous attend pour Memphis ? La confirmation peut-être, après cette belle saison surprise, sous l’impulsion d’un grand Ja Morant.

Contexte

Quelle fin de saison malheureuse pour les Grizzlies. Les portes des playoffs étaient grandes ouvertes, leur tendaient les bras, et puis, il y a eu la bulle. Jaren Jackson Jr blessé, Ja Morant qui perd de sa magie et au final, Memphis se fait coiffer sur le poteau par Portland. Malgré tout, c’est une saison encourageante pour la suite puisque les oursons ont terminé l’exercice avec 34 victoires pour 39 défaites. Et à partir de cette saison, le play-in accueille deux équipes supplémentaires. 

La recrue phare

Pas de grosse recrue pour Memphis cet automne, la seule arrivée étant celle de Mario Hezonja dans un échange avec Boston et Portland. Une venue toute sauf anodine. L’arrière vient compléter un peu plus l’effectif, il renforce un peu plus le banc. Certes, Mario Hezonja n’est pas devenu le joueur attendu mais en cas de blessure d’un arrière ou ailier, il fera très bien l’affaire.

Review de l’effectif

  1. Dans la bulle, Ja Morant s’est un peu effondré mais n’oublions pas sa SR. Spectaculaire et surtout valuable, le rookie de l’année a offert plus de ce que les Grizzlies (et fans) attendaient. La prochaine étape est de confirmer. Pour assurer ses arrières, la franchise peut compter sur Tyus Jones. Le meneur est très propre puisqu’il perd peu de ballons. Il faut croire que c’est de famille.
  2. A l’image de son coéquipier du backourt, ce fut une très belle saison pour Dillon Brooks. Un peu plus de 16 points par match pour l’arrière et en plus, il a démontré être capable de prendre ses responsabilités dans des rencontres décisives. Derrière lui, deux joueurs de qualité : tout d’abord De’Anthony Melton obtenant un joli contrat cet automne, et ensuite Grayson Allen, qui nous a offert une belle bulle après un début de carrière timide.
  3. Sur le poste 3, nous avons toujours Kyle Anderson, ce joueur toujours aussi atypique. Lent comme un escargot, il reste un joueur indescriptible à défendre, ce qui ne l’empêche pas d’être une valeur sure. Bien au contraire, toute son expérience accumulée à San Antonio l’a bien aidé. Sur le banc, la présence de Mario Hezonja dont on a parlé un peu plus haut et également de Justise Winslow. Transféré en février dernier, l’ailier est toujours blessé, à croire que tout l’espoir placé en lui n’est que feu de paille… Il nous doit une revanche.
  4. Dans sa cuvée, on parle très peu de Jaren Jackson Jr et pourtant quel impact ! Défensivement, l’intérieur est déjà bien installé, et offensivement, c’est lui qui a pris le lead lorsque la fatigue se faisait se ressentir sur Ja Morant, bien qu’une blessure au genou l’ait stoppé. Son seul véritable défaut reste cette incapacité à ne pas être intimidant aux rebonds. D’ailleurs son back-up Brandon Clarke semble être un beau steal aussi. Une apparition dans le All First Rookie Team pour l’ailier-fort.
  5. Au poste de pivot, les Grizzlies s’appuient sur Jonas Valanciunas. Un pivot technique aux multiples moves, qui a ajouté au fil des années, un petit shoot à son arsenal. Le Lituanien fait énormément de bien à Memphis pour varier encore un peu plus le jeu. Gorgui Dieng sera son principal remplaçant, et il a des choses à prouver, beaucoup d’ailleurs…

Le joueur à surveiller

Justise Winslow : il va rater le début de saison mais oublions. Sa progression à Miami a été fulgurante, et s’est débrouillé en tant que meneur ou ailier. Sa polyvalence peut vraiment aider les Grizzlies à franchir le cap des playoffs dans un premier temps. S’il est positionné comme sixième homme, Justise Winslow peut vraiment apporter une énergie positive. Il se retrouve à un moment important de sa carrière. Soit il revient à un niveau décent ou soit il s’envole vers une carrière de journeyman.

Objectif

Nous n’attendions rien d’eux en 2020, ils ont terminé à deux victoires des playoffs. Maintenant, on compte sur eux pour finir entre la septième et dixième place. De quoi jouer le play-in dans un premier temps. La concurrence sera rude comme d’habitude mais il faudra se détacher petit à petit des adversaires. Et ce sera compliqué puisque la franchise commencera la saison sans Justise Winslow et Jaren Jackson Jr…

Les raisons de suivre les Grizzlies

  • Ja Morant : le meneur est un régal à voir jouer. Certes, il y a parfois du déchet, mais à chaque match, le rookie de l’année assure le show que ce soit par ses dunks, ses crossovers et ses passes, rien de mieux pour épater de nouveaux nombreux fans. Son hangtime est très impressionnant tout comme sa détente, c’est pourquoi Ja Morant arrive à faire regarder les Grizzlies et ce n’est pas une mince affaire. 
  • Taylor Jenkins : Après être passé par de bonnes écoles (Austin en G-League, Hawks et Bucks) en tant qu’un assistant, Taylor Jenkins a débuté sa carrière d’entraîneur principal. Une réussite pour sa saison rookie, puisqu’il a réussi à sortir le meilleur de l’effectif avec un talent plus limité que d’autres équipes. Le coach devra se renouveler dans son discours et confirmer dans ses choix tactiques.

Les contrats

*Team Option

Toujours autant sous-médiatisés, les Grizzlies sont désormais un peu plus attendus. Dans l’ensemble, Memphis garde le même effectif et mise sur la continuité. Une stratégie qui s’avère souvent payante, à eux de de poursuivre dans cette série.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités