*
Connect with us

Actualités

Premier back to back, nouvelle dinguerie : Kevin Durant n’en finit plus d’écrabouiller ses adversaires

C’est désormais chose faite. James Harden est un joueur des Nets mais il faudra attendre les formalités pour en parler. C’est en tout cas ce que souhaite Kevin Durant mais il y a déjà matière à discuter de Brooklyn avec une nouvelle victoire. Derby New-Yorkais diffusé sur ESPN, il ne fallait pas se rater. Durant n’a pas bien joué, il a réalisé la perf parfaite. Entre ses jours à Golden State et ceux des Nets, la différence est minime. Peut être une calvitie encore plus impressionnante que celle de Lebron James. Pour le reste, il continue de marquer des points et convaincre.

Kevin Durant est un dieu du scoring, le débat n’a pas lieu d’être : 26 points à 10/18 au shoot dont 3/5 à 3 points, 3 rebonds, 7 passes et 2 contres. Durantula a la capacité de scorer de toutes les manières possibles et la défense a envie de pleurer quand ça défend dur. Le numéro 7 plante des pull-ups jumpers comme de rien était à 3 points. New-York n’a pas vraiment à s’en vouloir vis à vis de ça. Après un début de match pour le moins serré, les Knicks craquent un peu dans le 2ème quart-temps. Bruce Brown se montre au meilleur des moments et entreprenant en attaque (15 points). De plus, il chipe 14 rebonds et est toujours précieux de l’autre côté du terrain. Avec James Harden et Kyrie Irving, ça va être compliqué de trouver une place dans la rotation mais l’ancien de Detroit est le genre de soldat qu’il faut pour aller jusqu’au bout. Même si ce n’est que 5 ou 10 minutes, Bruce Brown peut apporter. Kevin Durant et ses potes dominent assez largement le match et avec Deandre Jodan, ils revisitent même le classique de lob city grâce à un immense alley-oop pour démontrer leur domination. Le double MVP des finales sait ainsi gérer le scoring, le playmaking et laisse même les responsabilités aux autres manieurs de ballon, quitte à ne pas toucher la gonfle pendant plusieurs possessions consécutives.

Steve Nash décide alors de faire tourner et les locaux en profiteront. Pendant la rencontre, Julius Randle était esseulé – encore 30 points cette nuit – hors Immanuel Quickley tout le reste est à jeter chez les cadres… ou presque. Car dans le dernier quart-temps, New-York se réveille en équipe. R.J Barrett rentre enfin son premier panier à 3 points, de quoi réveiller tout l’état. Il faut dire que le bougre reste sur un 0/10 de loin. Casser la série était ainsi nécessaire, lui qui voulait faire bien face à son parrain (20 points). Les fans y ont cru jusqu’à la fin mais ils seront finalement trop courts. Pour son premier back to back, Kevin Durant rassure ainsi. Il devient le premier joueur depuis Bernard King, à enchaîner 25 points ou plus sur les 8 derniers matchs, ayant porté la tunique des Nets. Son talon d’Achille semble en forme, tout comme notre frenchy TLC, toujours bon dans son rôle de couteau suisse : 13 points à 5/13 au shoot. De l’autre côté, Kevin Knox réalise un nouveau bon match avec 13 points ! Dans le plus grand silence, il produit un exercice backup ++ alors que plus personne ne croyait en lui.

Dommage pour les Knicks. Kevin Durant s’est appliqué à faire jouer tout le monde, et ces derniers ont bien répondu. Avant l’arrivée de James Harden et le retour de Kyrie Iving, ils savent sans doute que les places seront chères et le temps de jeu plus que limité. Voulant prouver sans doute qu’ils ne font pas qu’acte de présence, chapeaux à eux d’avoir relever le défi. Petit à petit, Brooklyn remonte la pente derrière un Kevin Durant superstar de son équipe : 29.9 points, 7.8 rebonds et 5.8 passes. Tout simplement incroyable.

Demarcus Cousins détruit James Harden : la semaine risque d’être très longue à Houston

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités