*
Connect with us

Actualités

Pourtant MVP du match, Kyle Lowry loue les qualités de son banc, plutôt que les siennes : « Nous en avions besoin »

Source photo : youtube

Toronto a accompli sa mission et en revenant à égalité dans la série, les espoirs de finales sont de nouveau permis. Kyle Lowry a été étincelant une nouvelle fois de plus. Le meneur de jeu de Toronto a été incroyable, tout comme son banc qui a été la clé du match.

Injustement, Kyle Lowry a toujours été le bouc émissaire des Raptors en playoffs, bien avant DeMar DeRozan. Plutôt injuste quand le bonhomme livre par exemple, de solides playoffs l’an passé. Encore cette saison, des pseudos spécialistes déclaraient qu’il ne méritait pas d’être All-Star ou car il jouait dans une conférence jugée faible. Pourtant, un paquet de personnes vont devoir aller à Citadium pour acheter des vestes réversibles, tellement le meneur de jeu ferme des bouches « médiatiquement » parlant. Car dans le fond, il fait toujours ce qu’il a fait durant sa carrière. Jouer les passages en force, défendre dur sur l’homme, mettre de la vitesse quand il le faut et être un leader. A la différence que ses shoots tombent plus souvent et dans un ligue dominée par l’attaque, il est clair que ça va jouer pour les fans NBA. Il tourne à plus de 20 points, 50% au shoot et 48% à 3 points. Hier encore, il flirte avec les 30 points mais plutôt que de se mettre en avant, il préfère parler du banc : 

« Nous en avions besoin. Comme je l’ai dit, c’est peut être notre 3ème match des playoffs où tout le monde augmente son niveau de jeu. Nous savions que Kawhi était un peu diminué et que nous devions nous montrer agressif pour lui. La chose importante est qu’il attire tout la défense, il drive, il ressort, vous savez c’est l’avantage d’avoir une superstar comme lui dans l’équipe. »

Victoire de 18 points de Toronto et à l’image du grincement de Kawhi sur son poster sur Giannis, le joueur est vraiment diminué, sans pour autant être un acteur de niveau Chris Paul. Avant d’évoquer le banc, il faut noter la grosse performance de Marc Gasol. Toujours bon en défense, il a été encore solide en attaque avec ses 17 points et son adresse à 3 points (3/6). Mais il est vrai que le banc a fait ses statistiques certes mais a surtout montré une intensité dans le moment le plus important du match : celui du break dans le 2ème quart-temps. A l’image d’un Meyers Leonard, on a pu voir toute la rage de Serge Ibaka, qui a livré la prestation parfaite : 17 points et 13 rebonds. Norman Powell a un peu croqué à 3 points (4/13) mais il reste pour l’instant le vrai 6ème homme de l’équipe dans cette série et le match d’hier ne nous dira pas le contraire (18 points). Le fait le plus important de ce match aura été le réveil de Fred VanVleet, auteur de 13 points à 3/3 à 3 points. Reste à savoir si c’était un produit de la chance ou alors le début de belles choses.

Il est clair que la clé de la suite de la série se trouve dans les mains du banc des Raptors. Milwaukee ne se laissera pas faire pour autant, surtout chez eux. Mais ils auront bien le droit de profiter de la victoire cette nuit !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités