*
Connect with us

Actualités

Paul Pierce tacle la génération actuelle : l’analyste est critiquable, le joueur l’est beaucoup moins

Paul Pierce est l’un des meilleurs scoreurs de l’histoire, l’un des plus décisifs mais on dirait bien que son passé de basketteur a été oublié. Pourtant, l’ailier a marqué sa génération entre son début de carrière et bien sûr le big 3 des Celtics.

L’ancienne génération a l’excuse de ne pas avoir vécue celle qui l’a précédée. Un fan NBA d’aujourd’hui, qui souhaite juger la précédente n’a en revanche aucune excuse. Internet lui permet de revisiter à travers des articles, des stats, des vidéos, l’époque de ses grands frères. Paul Pierce ne parle pas cette fois des joueurs, mais des gens en général. On ne sait pas s’il s’agissait de seulement quelque personnes ou de plusieurs de centaines mais il n’a pas apprécié ceux qui doutaient de sa présence dans le top 75 des meilleurs de l’histoire. Pour lui, ces fans prennent trop à cœur l’homme qu’il a été à la télé (ESPN l’a viré depuis). L’ancien analyste qui disait n’importe quoi et ce dernier a voulu se défendre dans une interview avec son ancienne collègue, Michelle Beadle, elle aussi ancienne de la chaine :

« Cette nouvelle génération est assez stupide. Ils ne font pas leurs recherches. Ils ont écouté certaines des choses que j’ai dites à la télévision sur LeBron et Dwyane Wade et tout ça et ils ne comprennent pas que ce n’est que de la télévision. J’ai reçu beaucoup de haine à cause de ça. S’ils ont vraiment fait leurs recherches, ils le sauraient. »

On ne dira pas qu’elle est stupide. Toutefois, il y a un vrai problème de se documenter sur ce qui s’est passé dans la ligue auparavant. Le débat du GOAT en est le principal symbole. Beaucoup essaient de comparer alors qu’une grande partie n’a jamais vu plus de 10 matchs en intégralité des Magic Johnson, Larry Bird, Michael Jordan ou encore Kareem Abdul-Jabbar, alors qu’en faisant quelques recherches, tous leurs plus grands matchs sont à disposition, et il y en a un paquet. Pour en revenir aux critiques, Paul Pierce évoque son rival Lebron James :

« Je n’aimais personne sur le terrain, mais  je le respecte », a déclaré Pierce à propos de ses anciens rivaux. « Bien sûr, je respecte ce qu’il a fait pour le jeu et la longévité qu’il a été en mesure de fournir et les spectacles qu’il nous a donnés et son athlétisme spectaculaire. »

Les récompenses ne devraient pas influer sur la valeur d’un joueur. Il n’a pas été souvent All-NBA Team et il a pourtant été l’un des meilleurs durant son ère. Sa série de playoffs en 2002 où il broie Iverson, alors qu’il était élu MVP un an auparavant. Sortir le finaliste en plantant 46 points, ce n’est pas donné à tout le monde. Son game 7 légendaire contre young Lebron James, sa finale face à Kobe Bryant. Ses faits d’armes sont nombreux et si certains pensent qu’il était un joueur uniquement grâce au big 3, il s’agirait de changer de sport au plus vite.

Le joueur reste formidable, l’analyste beaucoup moins et Paul Pierce a voulu rafraichir la mémoire de tous. Heureusement pour nos oreilles et nos yeux, il n’officie plus à ESPN pour dire un paquet de conneries.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités