*
Connect with us

Actualités

On prie pour éviter les blessures mais ça va être chaud : les conditions peu reluisantes pour la pré-saison NBA

Le 22 décembre prochain, la NBA fera sa rentrée officielle. Pour y arriver, les franchises doivent bien gérer leur pré-saison et les conditions ne sont pas vraiment optimales.

Le dernier entrainement ne s’est pas vraiment bien passé, il s’agissait de celui de Klay Thompson, hier à Los Angeles. Le joueur s’est pété le tendon d’Achille. L’ambiance est devenu morose quand il faut évoquer les blessures, néanmoins, soyons honnêtes, les blessures feront partie de la saison 2020-2021 à la vue du calendrier. Le training camp a toujours été la base de toute saison NBA. Il permet pour les nouveaux joueurs, les rookies, de s’habituer à leur nouvelle équipe et surtout de donner le ton pour tenir tout l’exercice. Dans beaucoup de franchises, c’est souvent le moment le plus fatiguant, les coachs crament leurs joueurs pour se tenir prêts physiquement mais cette saison, tout peut être différent…

D’habitude, le regroupement peut aller jusqu’à 15 voire 20 joueurs. Une multitude de joueurs est coupée à la fin du training-camp. Un bon nombre est là pour gagner leur place, les performances à l’entraînement, les efforts par rapport aux coéquipiers, le leadership pendant les temps morts, tout est observé à la loupe. Sauf que la comparaison risque d’être un parcours du combattant pour les coachs. Le média US The Athletic rapporte que les premières séances (1 décembre) seront uniquement individuelles. Pour pouvoir bosser, les joueurs devront réaliser 3 tests covid négatifs et quand on sait les champions que peuvent être les joueurs NBA (Salut Danuel House), un seul test négatif retarderait les entraînements. Les équipes ne pourront s’entraîner qu’avec 4 joueurs  – 4 coachs – et il faudra attendre le 4 décembre, pour débuter les séances collectives.

Déjà raccourcie, la pré-saison donnera le ton pour la suite de la saison d’un point de vue organisation. On croise les doigts pour que tout se passe bien mais la préparation est souvent le point de départ d’une bonne ou mauvaise saison.

Killian Hayes débarque en NBA et s’attend déjà à beaucoup avec Blake Griffin

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités