Connect with us

Actualités

On dit mercé les Knicks : San Antonio se sort de la spirale négative malgré un coup de stress dans le money-time

Quand ça va pas, il y a les Knicks. Une phrase que doivent se dire leurs adversaires. Au fond du trou, les Spurs ont réussi à l’emporter malgré une mauvaise 2ème mi-temps. Lamarcus Aldridge s’est réveillé, Derrick White est revenu et tout va au mieux dans le meilleur des mondes pour les Spurs.

San Antonio avait perdu 8 matchs de suite, chose qui n’était pas arrivée depuis 1996. Conscients de leur manque à gagner, les joueurs de Pop ont réussi à se mettre dans le match tout de suite. Ils n’allaient pas perdre 82 matchs de suite et ils ont joué comme ils l’ont fait en début de saison. Lamarcus Aldridge dépasse enfin la barre des 20 points en claquant 23 points et « LMA » aura rentré quelques lancers décisifs. Jamais les Spurs n’auront été menés et que dire de leur début de match. 32 points dans le 1er quart-temps, 36 dans le second. L’écart atteindra les 30 points, rien de plus normal quand les Knicks ne cessaient de balancer des briques encore et encore. La fatigue était présente avec ce back to back, et un roadtrip de 4 matchs qui a fait mal. Peu importe, il fallait trouver un moyen de gagner un match, quitte à ce que ce soit très sale. DeMar DeRozan terminera à 21 points, lui qui est très adroit en ce moment. A noter le très bon retour de White qui a su apporter ce petite truc en plus aux siens.

Les Knicks ont joué comme les Knicks. Bons parfois, catastrophiques souvent, cette équipe ne va nulle part puisque Julius Randle a encore décidé de jouer comme s’il était Anthony Davis, la réussite en moins. Leur coach ne savait même pas expliquer la différence d’application et de sérieux entre la 1ère et la seconde période en interview. C’est surtout en défense qu’on a pu voir comment New-York a pu stepup. En même temps, difficile de faire pire que le 1er quart-temps pour le moins horrible. Marcus Morris termine meilleur marqueur de son équipe avec 20 points, suivi de 16 unités pour Portis. Il faudra très vite se (re)concentrer et ne pas se louper ce soir car il y a un match spécial. New York joue ce soir dans le derby contre Brooklyn. Lors du dernier match, Kyrie Irving avait été décisif. Cette fois, il ne joue pas mais les Nets sont encore plus dangereux puisqu’ils n’ont perdu qu’une fois depuis sa blessure. Le talent est peut être moindre mais le collectif bien plus présent.

New York a un bilan de 4 victoires pour 12 défaites et au lieu de se retrouver des excuses, il va falloir agir comme l’a fait San Antonio cette nuit. Côté Spurs, les texans se doivent de continuer à jouer comme la première mi-temps et engranger les victoires. Petit souci ? Ils affrontent les Lakers pour leur prochaine rencontre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités