*
Connect with us

Actualités

Officiel : Nate Bjorkgren prend la porte au bout de seulement une saison…

Source image : Basket USA

Nate Bjorkgren et les Pacers, c’est fini. Beaucoup de promesses, beaucoup d’espoirs, mais l’histoire n’aura duré qu’un an, le coach n’arrivant plus à faire passer son message auprès des joueurs.

Cet été, c’est tout l’Indiana qui s’enthousiasmait avec l’arrivée de Nate Bjorkgren sur le banc. Fini les années moribondes avec Nate McMillan, il y a du changement dans l’air. Et sur le CV, le profil pouvait convenir. Longtemps assistant du côté de Toronto, la direction de la franchise jaune et bleu espérait le même succès que celui que Masai Ujiri avait obtenu avec les Raptors, en remplaçant Dwane Casey par Nick Nurse. Sauf que tout le monde n’a pas le talent et la capacité d’ajustements du coach champion. Les Pacers, 5ème l’an passé, ont dégringolé à la 9ème place cette saison, avant d’être éliminé par les Wizards dans le deuxième match du playin. Un échec sur le choix du manager que reconnait Kevin Pritchard, président des opérations basket.

« C’était ma décision. C’était une décision très difficile, une de celle qui demande beaucoup de réflexion avant de la prendre. J’ai amené toute mon équipe, c’est quelque chose qu’on ne fait pas à la légère. Il y a certaines choses qui sont non-négociables pour aller de l’avant. J’espère que j’ai appris de cette expérience sur la façon de choisir le bon coach. »

Le principal problème de Nate Bjorkgren, en plus des résultats, est sa non-entente avec ses stars. Sa relation avec Domantas Sabonis n’a notamment pas toujours été au beau fixe. Malgré tout, l’expérience de Bjorkgren avec les Pacers a été tronqué par une saison minée par les blessures et les transferts. Entre Victor Oladipo blessé, puis transféré, l’arrivée de Caris Levert, son opération, son retour dans l’effectif, les indisponibilités de Malcolm Brogdon ou Myles Turner, on peut résolument dire que le coach n’a pas été verni par les événements. Mais le courant n’est jamais passé et son départ laisse un nouveau siège libre pour un coach. 4 franchises sont désormais en recherche active d’un leader pour leur banc l’an prochain : les Celtics, les Blazers, le Magic et donc les Pacers. Le grand manège des coachs commencent, et on se demande bien qui va gagner à la loterie.

Nate Bjorkgren, un petit tour et puis s’en va. L’expérience aura tourné au fiasco, et les chances de le revoir sur un poste de head coach s’amenuisent. Un poste dans un staff en tant qu’assistant devrait tout de même sans doute lui être proposé dans les semaines ou mois à venir.

Le bilan de Nate Bjorkgren avec les Pacers : 34 victoires pour 38 défaites

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités