Connect with us

Actualités

Nikola Jokic est un grand malade : Triple-double avec le shoot de la gagne, c’est quoi la prochaine étape

Source photo : youtube

Nouveau match et nouvelle victoire de Denver. Venir gagner à Miami n’est pas facile depuis le mois de décembre. Il aura fallu un certain Nikola Jokic qui a encore tout écrasé sur son passage. A croire que rien ne lui résiste pourtant Adebayo n’a rien à faire de plus sur la balle de match…

26 points, 11 rebonds, 10 passes, 11/21 au shoot : c’est ce qu’on appelle être très propre. Nikola Jokic lâche son 4ème triple double de la saison, lui qui frôle les 8 passes par match, autant dire que le triple-double de moyenne n’est pas loin. Ca a beau être les soldes, Russell Westbrook aurait-il lancé une nouvelle mode ? Il a en plus sur la dernière action, lâché un tear-drpo impossible sur le pauvre Bam Adebayo, qui avait superbement bien défendu. Une action tout en contrôle, comme à son habitude. Après le match, il déclarera qu’il s’entraîne au tear-drop car il ne peut pas dunker. En plus d’être sale sur le terrain, le mec est drôle. Faut dire que la star de denver montre une certaine maîtrise sur tous les floaters qu’il tente, surtout depuis le début de la saison. Pour un big man, c’est quand même plutôt fort.

Sans Garry Harris, il fallait aller la chercher celle-là, surtout que Denver était à la bourre au score à la mi-temps. Une victoire d’enfer comme le déclare Malone en conférence de presse. Le duo Murray (18 points) – Jokic aura fait le taff en fin de match. En terme d’exécution, les Nuggets ont été bien plus précis, agressifs et sans réelle superstar capable de jouer l’isolation sur les postes extérieurs, ce n’est pas un problème pour eux, avec la variété offensive qu’ils ont et surtout Jokic en tour de contrôle. Il fait toujours le meilleur choix possible en attaque et ça réussit souvent à lui et son équipe. Une victoire importante qui leur permettra d’aller se taper avec les Clippers. En espérant pour eux que le ballon tournera toujours aussi bien (32 passes) mais tout en prenant soin (18 turnovers). Ils ont parfois joué avec le feu, en tentant des passes pas toujours faciles mais au final, c’est passé.

Hassan Whiteside peut regretter son match. Il avait si bien commencé avant de s’écrouler offensivement. Si son début de match fut solide, l’homme à observer côté Heat se nommait Dion Waiters. L’arrière de Miami jouait ses vraies premières minutes, en étant inclus comme vraie rotation. Du pur D-Waiters dans le texte puisque à chaque panier, il pensait avoir sauver le monde à l’image de John Wall. Sans Harris, les arrières de Denver n’ont pas vraiment pu le stopper. Il termine meilleur marqueur avec 15 points. Pendant ce temps-là, Richardson se foirait dans les grandes largeurs avec 12 points à 4/18 au shoot. C’est pourtant lui le go to guy d’habitude mais aujourd’hui, on n’a plus compté les décisions foireuses. Et que dire du potentiel dernier shoot. Olynyk le balance au alley-oop et là encore, ça finit vraiment mal. Seulement 6 balles perdues mais que celle-là a fait mal puisque ça a signé la fin de match entre les deux équipes. On avait plus vu autant Miami aussi mal jouer depuis novembre.

Nikola Jokic a prouvé qu’il était un des meilleurs joueurs de toute la ligue hier soir. Si la défense pêche encore, il a absolument tout fait en attaque. Triple-double certes mais surtout une dernière action avec le calme des plus grands.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités