Nicolas Batum n'était pas le seul glue guy sur le terrain : une femme arrête le jeu pour se coller au parquet, bienvenue en Amérique...
*
Connect with us

Actualités

Nicolas Batum n’était pas le seul glue guy sur le terrain : une femme arrête le jeu pour se coller au parquet, bienvenue en Amérique…

Vous avez bien lu le titre et pour ceux qui n’ont pas vu le match de playin entre les Wolves et les Clippers, il n’y a aucune vanne. Nicolas Batum et ses potes ont bien dû se marrer. Une femme est venue interrompre le match comme jamais ce n’était arrivé dans l’histoire de la NBA. Vraiment ces américains… Ils arriveront toujours à nous surprendre.

Habituellement, c’est plus au foot qu’on peut voir des fans courir sur le terrain, souvent à poil, histoire d’amuser la galerie. En Angleterre, un fan s’était carrément attaché au poteau. C’est déjà arrivé au basket de voir un fan pénétrer sur le terrain mais c’est beaucoup moins fréquent. Situation inédite cette fois et à Minnesota, on s’ennuie jamais. En fin de saison régulière, un fan local avait carrément décidé de ramener son barber en plein match, pour se faire une nouvelle coupe. Cette nuit, le match a dû être arrêté pendant un bref instant sous le regard stupéfait de Nicolas Batum. Les Wolves s’apprêtent à tirer des lancers. Jusqu’à là, rien d’anormal… Sauf qu’une femme se retrouve à terre et personne ne comprend, y compris les caméramans. En réalité, elle a été stoppée par la sécurité mais a continué à se débattre. La raison ? Elle s’est précipitée contre le parquet… pour pouvoir se coller par dessus. Une phrase qui n’a aucun sens et qui est pourtant bien réelle. Elle sera finalement raccompagnée pour éviter tout débordement.

Nicolas Batum a maintenant Karl-Anthony Towns à 0/7 au shoot mais ce n’était pas le seul glue guy de la soirée. Une rencontre qui n’a pas manqué d’être animée, puisque le public était au rendez-vous pour mettre l’ambiance, digne d’un match 7 des playoffs.

Kevin Durant aurait été dégoûté que James Harden arrive hors de forme : une rumeur à prendre avec des pincettes mais on imagine bien l’ambiance…

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Anthony Edwards et D'Angelo Russell montrent à Karl-Anthony Towns comment résister à la pression : le tacle est mérité, Jaren Jackson Jr va en faire son 4h en cas de non remise en question...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités