*
Connect with us

Actualités

Mike Conley n’est vraiment pas prêt à revenir à Memphis : « l’un des moments les plus difficiles de toute ma carrière. »

Source photo : Youtube.com

Ces dernières années le Jazz était clairement une équipe solide au sein de la conférence Ouest, mais pas suffisamment armée pour aller tutoyer les sommets de la NBA. Après un été riche en arrivées, dont l’expérimenté Mike Conley, la franchise Mormone n’aspire plus qu’à une chose : le titre !

Si pour beaucoup d’observateurs, les Clippers ou les Lakers partent avec une longueur d’avance dans la conquête du titre à l’Ouest, l’arrivée de Mike Conley, meneur fiable et précis en attaque et très bon défenseur, fait du Jazz un redoutable concurrent, sans compter d’autres additions telles que Bojan Bogdanovic, Jeff Green et Emmanuel Mudiay. Jusqu’ici l’équipe était principalement axée sur une défense compacte autour de Rudy Gobert et une attaque basée sur les fulgurances de Donovan Mitchell. Formant désormais un Big Three séduisant avec eux deux, Mike Conley répète qu’il est très excité à l’idée de jouer avec un joueur aussi motivé et talentueux que Mitchell. Et en ce qui concerne le Français, il est bien content de ne plus avoir à l’affronter, affirmant que c’est une « bénédiction de l’avoir à ses côtés », tant Gobert est efficace pour contester le moindre tir adverse, mettant une pression constante sur le porteur de balle.

Forcément, avec des coéquipiers talentueux et un excellent coach en la personne de Quin Snyder, Conley a de quoi être content de se retrouver à Salt Lake City. Mais après 12 saisons passées à Memphis, le meneur appréhende forcément son premier affrontement contre son ancienne équipe. Un duel qui devrait avoir lieu le 15 novembre prochain et qui aura un sens particulier pour Mike Conley, qui s’est formé aux Grizzlies depuis l’âge de 19 ans.

 » Quand ce jour arrivera je ne sais pas encore comment je me sentirai. Je ne sais même pas où est le vestiaire visiteurs, je n’y suis jamais allé ! Ce sera riche en émotions c’est sûr. Je ne suis pas le genre de gars à montrer beaucoup d’émotions sur le terrain mais ce sera certainement l’un des moments les plus difficiles de toute ma carrière.  » Mike Conley via HoopsHype

Si les choses n’ont pas toujours été faciles à Memphis, une ville souvent oubliée et sous-estimée à l’image de son équipe et de sa propre carrière, Mike Conley n’en a que des bons souvenirs, notamment les fameuses années du Grit&Grind qu’il représentait avec Marc Gasol. Qu’il se rassure, les fans du Jazz sont tout aussi passionnés que ceux qu’il a connu par le passé, et il a ici une vraie opportunité de jouer le titre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités