Connect with us

Actualités

Michael Jordan reste du côté des joueurs : MJ a défendu LeBron James plus d’une fois et il n’est pas le seul

C’est un débat qui divise bon nombre de fans. Qui de Michael Jordan ou LeBron James est le plus grand joueur de l’histoire ? En voilà une question. S’il est d’opinion générale de considérer His Airness comme le GOAT, il semblerait que ce genre de considération n’importe peu Jordan quand il s’agit d’assurer les arrières du Chosen One. Real recognize real.

Nous sortant de ce quotidien assez morose, le documentaire autour de Michael Jordan et de la dynastie Bulls est une réelle bouffée d’air frais pour bon nombre de drogués fans NBA en manque accru de matchs. Retraçant toute l’histoire de Mike, cette série d’épisodes permet à beaucoup de réaliser à quel point Jordan était dominant. Si bien que certains considèrent le débat du GOAT enfin entériné. Loin de toutes ces discussions de fond de bar, Michael Jordan aurait à de maintes reprises prêter assistance à l’enfant d’Akron, notamment auprès des médias toujours prêt à descendre quiconque commet une erreur. Encore plus lorsqu’on est l’Élu. Cette information nous vient de Michael Wilbon du Washington Post. Très proche de Michael Jordan, ce dernier a fait plusieurs apparitions dans la série « The Last Dance ». Au micro du « The Rich Eisen Show », le journaliste révèle comment la légende des Bulls apporte son aide et son soutien à LeBron et d’autres.

C’est une révélation qu’il me reprocherait probablement de raconter, mais je vais tout de même la raconter. Il y a eu des moments plus tôt dans la carrière de LeBron, encore récemment, où les gens se sont montrés critiques envers LeBron. Qu’il s’agisse de « The Decision », de son prétendu flopping, de sa passe à Donyell Marshall (lors du Game 1 des finales de conférence 2007 face aux Pistons), etc. Les gens pensent que Michael Jordan en veut à LeBron. Pour moi, il y a des preuves du contraire, en ce sens qu’il y a eu des appels téléphoniques. Une fois, j’ai répondu au téléphone, et voici ce que j’ai entendu à l’autre bout. « Hé, ne tirez pas sur LeBron, ce sont juste des conneries. Ce gamin est génial. Il n’y a pas besoin de lui tirer dessus. » Cette conversation se tient entre lui et moi sachant qu’elle ne sera pas répétée, qu’elle ne sera pas écrite dans le Washington Post, ou sur ESPN.com. C’est donc ce qui s’est passé. Et c’est arrivé avec de jeunes joueurs que Michael aimait, plus ou moins fréquemment. Vous savez, défendre Russell Westbrook, Steph Curry à ces débuts… il y avait certains joueurs que Michael appelait et disait : « Hé, hé, arrêtez. Ce n’est pas… » ou s’il savait que je connaissais la personne, il disait : « Dis à ton gars qu’il a tort. »

Apportant un coup de main à la nouvelle génération, à sa manière, cette révélation casse l’image que l’on peut se faire de Michael Jordan, un GOAT un peu éloigné de tout ce qui se passe actuellement dans la sphère NBA. Dans « The Last Dance », toutes les facettes du personnages, positives et négatives, y sont traitées, permettant d’avoir une image plus réaliste de la légende. Pour notre plus grand plaisir.

À travers les épisodes, on s’en rend bien compte que sa relation avec les médias n’a pas toujours été au beau fixe. Bien trop sollicité par les fans et les médias en tout genre, cette pression-là il la connait. Il sait à quel point elle peut être peser lourd dans l’esprit d’un joueur. Par sa stature et son poids, Michael Jordan tente à présent de dissuader, autant qu’il peut, les médias d’incendier la génération actuelle. Noble cause.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités