*
Connect with us

Actualités

Michael Jordan déteste toujours autant les Pistons : « Ils en ont fait une affaire personnelle, ils nous ont littéralement massacrés »

sbnation.com

L’Histoire de la NBA regorge de rivalités entre franchises. Si celles-ci font le bonheur des fans, elles sont également très prises au sérieux par les joueurs, qui donnent absolument tout lors des faces à faces, quitte à parfois montrer un peu trop d’engagement. C’est le cas de la rivalité entre les Detroit Pistions et les Chicago Bulls de la fin des années 1980’s, et pour MJ la rancune est toujours là, 30 ans après.

La lutte pour la conférence Est fait rage entre Chicago et Detroit lors de la décennie 80. D’un côté les Bulls, avec un Michael Jordan prêt à dominer la Ligue associé à Horace Grant et Scottie Pippen, se présentent comme l’avenir de la NBA. De l’autre, les Pistons emmenés par Isaiah Thomas sont en pleine explosion depuis leur arrivée au Palace d’Auburn Hills, et remportent leur premier titre lors de la saison 1988-1989. L’année suivante donnera lieu à une nouvelle rencontre entre les deux villes. Les Pistons remporteront leur second titre.

Pour parvenir à leurs fins, l’équipe de Chuck Daly fût obligée de passer l’obstacle Michael Jordan. N’ayant pas le talent nécessaire pour parvenir a museler le GOAT, les Bad Boys décidèrent d’utiliser leurs bras et de mettre en place les fameuses « Jordan Rules ». A chaque fois que Air Jordan s’approchait du panier adverse, les intérieurs Bill Laimbeer et Dennis Rodman avaient pour mission de le faire redescendre brutalement, en tentant de laisser quelques séquelles si possible. Ces Rules furent efficaces puisqu’elles permirent aux Pistons de s’en sortir par deux fois, mais laissèrent un gout amer dans la bouche du numéro 23.

« Oh je les déteste » Affirme Jordan dans The Last Dance. « Cette haine est toujours là aujourd’hui. Ils en ont fait une affaire personnelle, ils nous ont littéralement massacrés. »

Jordan obtiendra toutefois sa revanche sur les Bad Boys. Les années 1990 verront les Bulls régner sans partage sur la Ligue, devenant 6 fois champions avec 2 Three-peat. Les finales de conférence 1991 voient les deux franchises se retrouver, et la même stratégie est mise en place pour les Pistons. Mais l’équipe de Chicago était cette fois-ci trop forte et cette année marque le début de la fin pour l’équipe de Motor City qui ne gagnera plus de titre avant 2004.

Les rivalités font la beauté de tout sports. Un match entre deux rivaux dépasse les frontières du terrain et se traduit dans la vie quotidienne des joueurs, comme le montre le passage dans lequel Jordan affirme alimenter la même haine envers les Bad Boys qu’a l’époque.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités