*
Connect with us

Actualités

Michael Jordan annonce la couleur pour The Last Dance : « Quand vous allez voir, vous allez penser que j’ai été un gars horrible »

Dimanche soir commencera la série doc « The Last Dance », qui retracera la dernière année de Michael Jordan en 10 épisodes. Ce dernier en a déjà parlé et ceux qui ne connaissent pas le personnage, vont comprendre que ce n’était pas un enfant de chœur.

Michael Jordan a un sacré CV « d’enf*iré ». Il est connu de tous par ses crasses, son « moi je », ses addictions, son agressivité, notamment envers ses coéquipiers. Il faut s’intéresser un minimum au sujet, par des docus mais surtout des livres, ou alors vivre à son époque pour comprendre à quel point Jordan n’était pas un ange. Pourtant, une grande partie du public veut qu’avec ce documentaire, cette partie de son personnage soit mise en lumière, encore plus que ses accomplissements, son personnage. Ils vont être ravis puisque selon le meilleur joueur de tous les temps, il y aura de ça dans la série docu qu’il a déjà pu visionner. La commu Netflix & Confinement va enfin pouvoir voir l’envers du décor pour ceux qui ne l’ont pas connu et il annonce la couleur :

« Quand les gens vont voir les images, je ne suis pas sur qu’ils vont être capable de comprendre pourquoi j’étais si intense, pourquoi j’ai fait ces choses, pourquoi j’agissais de la sorte et pourquoi j’ai dit ces choses. »

A l’heure où les fans s’idolâtrent devant l’attitude parfaite de Stephen Curry ou alors le côté très « brotherhood » de Lebron James, il y a de forte chance que Jordan soit critiqué. Déjà qu’avec Kobe Bryant, [les critiques] elles étaient nombreuses, avec MJ, ce sera à un autre stade. Il tease d’ailleurs un peu avant la sortie de documentaire. S’il avait agi de telle manière, qu’il a poussé ses coéquipiers jusqu’au bout et encore plus au delà de leurs limites, c’était avant tout pour les préparer pour le titre. L’est était vraiment dur à l’époque, il fallait avoir les ressources physiques mais surtout mentales. Jordan n’aurait jamais fait quelque chose à quelqu’un, qui ne se serait jamais fait lui même. Une phrase qu’il répéta souvent au cours de sa carrière et tout le monde n’a plus qu’une hâte, c’est d’être à dimanche pour voir l’homme à l’oeuvre :

« Quand vous allez voir les images, vous allez penser que j’étais un gars horrible. Mais vous allez réaliser pourquoi je l’ai traité comme ça [Scotty Burrell], un ancien coéquipier]. J’avais besoin qu’il soit dur en playoffs et nous affrontions Indiana, Miami, New-York à l’est. »

La couleur est annoncée pour ceux ne connaissant par le personnage et on aime l’idée de 10 parties pour le docu, pour y voir encore plus de détails. On vous dit à dimanche soir…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités