*
Connect with us

Actualités

Meyers Leonard lâche des insultes antisémites et se fait écarter du Heat : ce n’est pas un dérapage, la NBA doit sanctionner durement

La NBA n’avait pas besoin de ça. Meyers Leonard est élu idiot du village de la semaine. Le joueur est écarté du Miami Heat (indéfiniment) pour avoir proféré des insultes antisémites. La ligue se positionne pour l’égalité mais visiblement le joueur n’était pas d’accord…

Twitch est un réseau intéressant. Des talk-shows, des jeux vidéos, des programmes ou des sujets qui ne passent pas à la télé. Il arrive que cela dérape mais c’est assez rare. Hier, ce n’était pas un dérapage, c’est une scène honteuse qui s’est produite. Meyers Leonard est out jusqu’à la fin de la saison. Comme beaucoup, il se pointe sur Twitch et lâche en plein live :  » putain de youpins. » Des propos racistes envers des personnes juives, qu’il ignorait visiblement. La scène a été enregistrée par un follower et a été authentifiée par la NBA.

« Je suis profondément désolé d’avoir utiliser une insulte antisémite durant un stream hier. Alors que je ne savais pas ce que le mot voulait dire à l’époque, mon ignorance de son histoire et à quel point ça peut être offensant pour la communauté juive, ce n’est pas une excuse et j’avais juste tort, je suis maintenant plus conscient de sa signification et je m’engage à chercher des personnes qui peuvent aider à m’éduquer à propos de ce type de haine et comme nous pouvons la combattre. Je reconnais et j’assume mon erreur et il est impossible de fuir de quelque comme ça qui est aussi qui est si blessant pour quelqu’un d’autre. »

On vous zappera l’habituel, je m’excuse auprès de la franchise et ça ne représente pas qui je suis. Une fois de plus, Meyers Leonard respire l’intelligence. Pourquoi utiliser des mots qu’il ne comprend pas ? Le Heat doit désormais trancher et a pris cette affaire très au sérieux. Comme l’a rapporté NBA.com, Scott Brooks, coach en chef des Wizards, a trouvé ça inadmissible. Il faut maintenant patienter pour savoir s’il sera écarté de l’équipe définitivement. Miami a la main mise sur son contrat. Lors du prochain été, Pat Riley a la possibilité de le garder un an ou de le laisser partir grâce au contrat signé fin 2020 (1 saison + 1 saison en team option).

Reste à savoir si la NBA se montrera aussi unie, à l’image du Black Lives Matter, que par le passé. La ligue doit montrer l’exemple. Ce n’est plus qu’une question d’heures avant  d’avoir des informations à ce sujet…

Le classement des ventes de maillots par joueur et par équipe en France : les Lakers sont bien placés pour un petit marché

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités