*
Connect with us

Actualités

Meilleur départ depuis presque 20 ans : Sacramento a bien le droit de s’enflammer un peu, même pour 2 matchs

Source photo : Twitter Kings

Sacramento n’a pas remporté 1 mais bien 2 matchs lors d’une même semaine. Mieux encore, la franchise californienne réussit à l’emporter deux fois dans le money-time et c’est bien à ça qu’on reconnait l’exploit. Quand on sait l’équipe mentalement friable habituellement…

Sacramento gagne ensemble et ça fait plaisir. Est-ce que ça va durer ? On ne sait pas vraiment mais gagner deux matchs de suite, notamment contre deux franchises annoncées par tous les analystes en playoffs, ça en dit long. Plus que tout, c’est la manière qui inspire. D’abord en défense, puis en rentrant des paniers importants, toujours en jouant jusqu’à la dernière seconde. Pour la première fois depuis la saison 2003-2004, les Kings arrivent à commencer leur saison avec un bilan de 2 victoires pour 0 défaite. C’est le dernier exercice où Sacramento avait une équipe capable de faire du bruit en playoffs : Mike Bibby, Doug Christie, Chris Webber, Brad Miller, Bobby Jackson et Peja Stojakovic. La bande de Rick Adelman remportera 55 matchs mais échouera contre un certain Kevin Garnett en 7 rencontres en demi-finale de conférence :

« C’est bien mais c’est surtout bien parce que cela continue de soutenir le chemin que nous entreprenons et de soutenir le travail accompli par nos joueurs », a déclaré Walton.

On est encore très loin des playoffs mais Sacramento a malheureusement la plus gros disette de la ligue en années de playoffs manqués.  Cela fait désormais 14 ans que l’équipe n’a plus goûté aux joutes des playoffs.
Richaun Holmes et Buddy Hield ont été décisifs dans la dernière minute sur la ligne des lancers face à Phoenix cette nuit. De’Aaron Fox s’est trouvé un vrai shoot sur les deux premiers matchs avec un joli 44% à 3 points (4 paniers rentrés). Ils n’ont pas particulièrement bien joué, hormis un début de match en fanfare mais ont trouvé le moyen mentalement, de prendre la victoire et c’est ce qu’on retiendra. Bien jouer pendant 48 minutes est un exercice difficile mais s’ils continuent à construire leur confiance, Sacramento pourrait bien montrer des progrès au fil des rencontres.

Prochain match dès ce soir, contre Phoenix à nouveau et à la maison aussi. On aura un peu plus d’échantillon afin de savoir si c’était la chance ou non, surtout que les Suns reviendront avec le couteau entre les dents.

L’action Shaqtin A Fool de la nuit : Rudy Gobert fait un airball au dunk

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités