Connect with us

Actualités

Match référence pour Demarcus Cousins : 28 points, 17 rebonds, 5 passes et 4 swishs à 3 points !!

Source photo : Glenn James

Pas loin d’être mauvais en ce début de saison, Demarcus Cousins a réussi à sortir son match référence cette nuit en délivrant une performance hors norme. Un match qui doit lui faire du bien mentalement après avoir enchaîné les contre-performances et les expulsions moisies. Houston doit être aussi rassuré de voir que leur intérieur n’est pas tout à fait cramé.

Avec la montagne des blessés en face, Dallas ne s’attendait vraiment pas à ça.  Victor Oladipo, Christian Wood, Travis Scott, Beyoncé, les « Houstoniens » manquants étaient nombreux cette nuit et les Mavericks ont peut être pris leur adversaire à la légère. Leur défense a été de nouveau cataclysmique et parmi les attaquants adverses notables, Demarcus Cousins a été surprenant : 28 points 17 rebonds, 5 passes, 9/15 au shoot, 4/8 à 3 points. Était-il motivé de jouer face à un ancien des Sacramento Kings ? Il montre toute sa force à l’intérieur, en jouant physique et gobant de nombreux rebonds tant défensifs que offensifs. Plus d’une fois, le pivot des Rockets aura fait tomber Willie Cauley-Stein grâce à des épaules généreuses. Sa vision de jeu au poste haut permet de délivrer des bijoux pour ses coéquipiers et que dire de sa capacité à shooter de loin, qui écarte les défenses pour des slashers tels que John Wall et Eric Gordon. Pour ponctuer sa performance, on a même droit à du vintage avec un immense poster sur Tyler Bey.

Inquiétant sur ce début de saison, le pire était à envisager. Sur les 3 derniers matchs, il avait plus de turnovers que de points marqués. Boogie n’avait dépassé les 10 points qu’une seule fois (13 points contre les Lakers le 13 janvier) dont son seul double double depuis le début de saison. Contrairement à John Wall qui retrouve des couleurs, certains athlètes ont besoin de plus de temps, n’ayant plus la même explosivité. De plus, Demarcus Cousins a  subi quasiment 3 blessures coup pour coup et après avoir eu quelques flashs, c’est finalement cette nuit que l’ancienne star des Kings a pu voir ses efforts récompensés. La dernière fois que le Rocket avait mis tant de points ? Il faut remonter à la saison 2017-2018 quand il est encore chez les Pelicans. Energique comme rarement, Rick Carlisle n’a pu que constater les dégâts : « L’énergie était un facteur. Nous avons pu la faire monter de temps en temps, mais nous n’avons pas pu la maintenir. Ils avaient plus de jus. »

On espère vraiment que Demarcus Cousins puisse aligner ce genre de performance fréquemment. Le matchup était favorable pour lui, face à un pivot « old-school », le small-ball n’a pu lui être fatal, sans oublier l’absence de Christian Wood, offrant une grande responsabilité et opportunité. Prochain match contre les Wizards, à lui de réitérer cette performance !

Un aperçu de la force de destruction des Nets : Kyrie Irving, Kevin Durant et James Harden assomment le Heat en une minute

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités