Connect with us

Actualités

L’info fun du jour : Pourquoi Deron Williams est encore payé par les Nets… Jusqu’à ce soir minuit ?

La NBA peut parfois être une ligue… Loufoque. L’insider numéro 1 des Nets, Anthony Puccio, a indiqué que Deron Williams toucherait son dernier jour de paie… Aujourd’hui !

Retour complète sur la situation du joueur phare, qu’était Deron Williams. Le meneur de jeu a commencé sa carrière à Utah. Il a mis quelques temps à exploser mais à la fin des années 2000, Deron Williams est considéré comme le meilleur meneur de la ligue. 2x All-Star à Utah, il s’embrouille avec son coach Jerry Sloan et le « fait virer ». Le 23 février 2011, Deron Williams est transféré aux Nets et il est encore sous-contrat jusqu’en 2012. Le 11 juin de cette même année, le meneur de jeu signe un contrat de 98 millions de dollars. Il signe un contrat de 5 ans : 1ère année = 13 millions, 2ème année =17 millions, 3ème année =18 millions et 4ème année =19 millions.

Jusqu’à là, rien d’anormal mais durant le mercato de la saison 2015-2016, son contrat est rompu pour qu’il puisse signer à Dallas, et jouer auprès de sa famille. Pour que les Nets ne soient pas en mauvaise posture financière et payer la dernière année de Deron Williams en intégralité, la franchise décide, en accord avec les règles NBA, d’étaler les (environ) 25 millions de dollars restants sur les 5 prochaines années. Entre temps, à Dallas et Cleveland, il a pu signer deux contrats de 5 millions puis 400 000 dollars. Pour plus de précision, comme le rapporte le journaliste des Nets, il était payé 10 000 dollars par jour pour… Ne pas jouer avec Brooklyn, durant ces 5 fameuses dernières années.

Tout le monde ne peut pas être Lebron James et rester en forme toute sa carrière, pour autant, Deron Williams a eu de bons moments avec les New Jersey et Brooklyn Nets. Depuis l’ère Jason Kidd, la franchise n’a pas pu aller en playoffs et avec l’aide de Joe Johnson, s’est qualifiée en post-season. Les Nets n’iront malheureusement que 3 fois en playoffs, pour seulement une participation en demie, constamment éliminée au 1er tour. Deron Williams ne retrouvera plus jamais son niveau, en étant All-Star qu’une fois avec les Nets (2012). Lors de l’année de son transfert, il tournait à 20/10, sa meilleure saison en carrière, deux ans plus tard, il n’était plus que l’ombre de lui même. Encore aujourd’hui, il détient tout de même le record de points aux Nets (57).

La NBA est un monde complexe en terme de contrat et grâce à leurs règles, les Nets ont réussi à contourner le format habituel pour alléger leurs finances.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités