Connect with us

Actualités

Les Spurs plus en crise que jamais : malgré les 31 points de DeRozan, San Antonio enchaîne sa 7ème défaite de suite

Source photo : Twitter Spurs

San Antonio a rarement été aussi nul depuis la naissance de la franchise. Nouvelle défaite contre une des pires équipes de la ligue. Enfin, notre phrase n’est pas très bien construite car San Antonio est aussi une des pires équipes de la NBA. Comment résumer cette crise ? L’équipe de Gregg Popovich est avant dernier de la conférence ouest.

Depuis la saison d’avant la draft de  Tim Duncan, jamais les Spurs n’avaient autant perdu de match de suite. Les Spurs ont perdu 7 matchs de suite. Oui 7 MATCHS DE SUITE. On parle tout de même d’une des plus grosses équipes depuis le nouveau millénaire, tous sports confondus, en terme de pourcentage de victoire mais cette saison ressemble bien à celle de l’apocalypse malgré que ce ne soit que le début d’exercice. Plus que la défaite, c’est la manière qui gène. L’équipe ne se donne pas en défense, qui même s’il plante 31 points, encaisse beaucoup trop de points en face. Malheureusement il n’est pas seul car la faillite n’est pas individuelle dans cette équipe mais bien collective. C’est tellement violent que Patty Mills a démarré comme titulaire et a été efficace (16 points). Il va falloir retrouver les ressources nécessaires car malgré un sursaut d’orgueil, la défaite a bien eu lieu. Pour relever la tête, il faudra forcément se remettre à défendre, chose dont sont incapables les Spurs pour l’instant et trouver des solutions en attaque car certains semblent se marcher dessus. Coach Pop n’est pour l’instant pas au niveau, à l’image de son groupe.

Pendant ce temps, Bradley Beal s’amusait bien en scorant 33 points la nuit passée. Si Washington n’aime pas défendre, la franchise aime en revanche attaquer et pas qu’un peu. Il a été injouable dans le 3ème quart-temps avec un sublime 9/9 au shoot. Ce sera aussi lui qui tue le match dans la dernière minute avec son premier lancer tiré à ce moment du match. Assez symbolique comme stat car les arbitres ont été horribles avec lui. Davis Bertans aura eu sa petite revanche en scorant 21 points. Il en va de même pour Ish Smith, intenable dans le dernier quart-temps et ce sera d’ailleurs lui qui créera un premier écart, suffisant mais qui a failli être gâché. DeRozan aurait pu forcer un comeback alors qu’il est sur la ligne des lancers à 10 secondes de la fin. 4 points d’écart sauf que le malheureux réalisera un 0/2… Il a beau être intenable en attaque, il a pas mal de casseroles sur cette rencontre mais au moins il prend ses responsabilités pendant que Lamarcus Aldridge dort.

Les Spurs vont se réveiller ? Pour être honnête, ça s’annonce impossible puisque le prochain adversaire se nomme Philadelphie. Bon courage pendant que Washington jouera Charlotte à la maison.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews







More in Actualités