La belle histoire Duncan Robinson continue : 29 points dont 24 en première période pour l'ancien joueur renégat !
*
Connect with us

Actualités

La belle histoire Duncan Robinson continue : 29 points dont 24 en première période pour l’ancien joueur renégat !

Source de l'image : NBAE/Getty Images.

Duncan Robinson a fait des étincelles cette nuit face aux Cavs. Mais d’où vient donc ce pur shooteur se révélant si important au sein du très bon début de saison du Heat de Miami ? Petit récapitulatif !

Duncan Robinson est sans doute l’une des agréables découvertes de nombreux suiveurs de la NBA cette saison. Les vrais fans du Heat le connaissent eux depuis sa signature à Miami sous forme de two-way contract à l’été 2018. L’ailier de 25 ans se révèle cette saison au sein du superbe collectif coaché par Erik Spoelstra après un long et sinueux parcours. Au niveau universitaire, Robinson a débuté lors de la saison 2013-2014 au sein de la fac de Williams, un modeste campus de division 3 du système NCAA. Par la suite, la fac des Wolverines de Michigan, coachée par un certain John Beilein, lui a offert un défi plus relevé. Après trois saisons mitigées, Robinson a choisi de se présenter à la draft 2018. Non drafté, il s’engage, comme dit ci-dessus, avec le Heat via un contrat « two-way », lui faisant donc découvrir timidement la NBA (3,3 points de moyenne la saison passée en 10 minutes de moyenne lors des 15 matchs auxquels il a participé la saison passée) et lui permettant dans le même temps de se développer en G-League avec les SkyForce de Sioux Falls, franchise affiliée au Heat (21,4 points de moyenne et le record de la franchise en terme de paniers à trois points réussis lors d’une saison avec 145 tirs primés).

Après ce long et tumultueux chemin, Robinson se retrouve aujourd’hui intégré au cinq de départ d’un Heat pointant actuellement à la troisième place de la conférence Est avec un bilan de 10 victoires et 3 défaites. Pour l’instant, cet invité surprise réalise un début de saison intéressant, tournant à 11,2 points à 48% au tir dont 44% à trois points, 2,4 rebonds, 0,6 passe et 0,5 interception en 24 minutes de jeu en moyenne par match. La nuit passée, le shooteur a réalisé sa meilleure performance en carrière lors de l’opposition face aux Cavs de son ancien coach universitaire John Beilein, inscrivant 29 points à 9/15 au tir dont 24 points à 8/10 au tir lors de la première mi-temps. Fait assez rare : Robinson a uniquement tenté sa chance derrière l’arc, l’ensemble de ses 15 tentatives étant des tirs à trois points. Lors de ce nouveau succès 124 à 100 face à Cleveland, l’ancien de la fac de Michigan a encore prouvé qu’il avait sa place en NBA.

Duncan Robinson et le Heat réalisent un excellent début de saison. Erik Spoelstra a un réel impact pour développer et réussir à faire performer à un très haut niveau, que ce soit individuellement ou collectivement, des joueurs inattendus ou sous côtés tels que le sont Kendrick Nunn, Bam Adebayo, Tyler Herro ou encore notre cher Duncan Robinson.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités