Connect with us

Actualités

Les retrouvailles à point nommé : JJ Redick a tout fait pour recruter Stan Van Gundy

Source photo : USA TODAY

Stan Van Gundy est désormais le nouveau coach des Pelicans. Il retrouve un certain JJ Redick, qui aurait tout fait pour retrouver son ancien coach.

Si JJ Redick est à l’aube de la fin de sa splendide carrière, tout ne fut pas facile à ses débuts. Superstar parmi les superstars de Duke et pourrait-on dire légende All-Time NCAA, il a dû cravacher pour être l’exemple du shoot à 3 points, auprès des plus jeunes, qu’il allait devenir. Ne jouant pratiquement pas lors de ses premières saisons , il commence à perdre espoir. JJ décide alors de travailler d’autres aspects de son jeu et malgré sa petite taille, il devient un bon défenseur. Toujours remplaçant, cela ne l’empêche pas d’être solide voire prodigieux en sortant du banc, notamment en playoffs 2010, où Orlando échoue en finale de conférence. Stan Van Gundy a enfin réussi de faire de son shooteur, un véritable joueur NBA, au fil des années et ce dernier ne semble pas l’avoir oublié :

“JJ Redick, j’ai entendu dire qu’il avait eu un grand rôle. JJ a joué pour lui à Orlando, il a joué un rôle important dans le processus de recrutement. » Le journaliste Brian Windhorst sur ESPN

Les Pelicans ne jouent pas encore le titre et c’est tant mieux comme ça. En ce qui concerne le développement des joueurs, Stan Van Gundy n’a pas son pareil, quand il a le matos pour (désolé Detroit). On peut se souvenir comment il a pu polir le joyau Dwyane Wade, lors de ses premières années. « Flash » a eu des responsabilités très tôt dans sa carrière et voir SVG lui confier le shoot de la gagne contre Baron Davis lors de ses premiers playoffs, ça en disait long sur la confiance de son coach. Cas de figure semblable avec Dwight Howard. Alors lycéen, il va mener sa barque et devenir un joueur accompli pour finalement aller en finale en 2009 puis en finale de conférence en 2010.
Sa mission en Louisiane, sera donc de développer les jeunes joueurs et surtout créer une osmose collective, son autre point fort. C’est peut être en ça que JJ Redick a flairé le bon coach…

Il aurait été logique de penser que les Pelicans allait recruter un coach jeune mais ont finalement décidé de miser sur l’expérience. On verra dans quelques mois si Stan Van Gundy arrivera à faire de la Nouvelle Orleans une grande équipe comme il l’avait fait pour Miami et Orlando.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités