*
Connect with us

Actualités

Les regrets de Rudy Gobert dans le choc face aux Suns : des possessions dignes de playoffs

A l’orée des playoffs, on dit souvent que les possessions comptent double. C’est un peu ce qu’a voulu dire Rudy Gobert pour illustrer ce qui a manqué à Utah, auteur d’un plutôt bon match. Mais battre le 2ème de la ligue n’est pas un rite de passage aisé.

Il n’a presque rien manqué à cette équipe du Jazz pour l’emporter face aux Suns. Il ne s’agissait ni plus ni moins de la meilleure équipe de la ligue face à son dauphin. Si encore devant au classement, Utah n’a plus qu’un petit match d’avance sur leurs opposants. Rudy Gobert aura fait une fois de plus son match. 16 points à 7/7 au shoot, 2/2 aux lancers, 18 rebonds, 3 interceptions mais étonnamment aucun contre. Le français a pointé du doigt les choses qui n’allaient pas et la plus essentielle, le rebond. La défense a été plutôt bonne mais rien ne sert de défendre, s’il n’y a pas de rebonds derrière. Les Suns ont pris 16 rebonds de plus que leur adversaire du soir, dont 9 sur les rebonds offensifs. En fin de match, le Jazz a subi deux rebonds offensifs sur une séquence assez symbolique de la domination des coéquipiers de Chris Paul dans le registre :

« Ceux-là [ces rebonds en fin de match] nous ont fait mal, surtout quand nous avons bien défendu, nous avons forcé un raté… ces gars-là sont plutôt bons – quand vous leur donnez des possessions supplémentaires, ils en tireront le meilleur parti. » Rudy Gobert

Rudy Gobert pense ainsi que le match ne s’est pas joué dans une prolongation qu’ils ont d’ailleurs dû aller chercher. Les rebonds et l’adresse extérieur ont toujours été une clé lors des matchs des playoffs. Et justement la post-season, c’est ce qu’ont ressenti beaucoup de joueurs, Devin Booker en premier lieu, mais aussi Donovan Mitchell. Spida a fait un match sensationnel et comme toujours quand il rentre quelques paniers de suite, l’ancien de Louisville abuse parfois du Heatcheck : 41 points, 16/35 au shoot, 4/12 à 3 points, 5/7 aux lancers, 8 rebonds, 3 passes. Malheureusement, il ratera un lancer qui condamnera son équipe : « C’était le basket des playoffs. Nous n’allons pas toujours avoir des mi-temps à 60 points. Nous étions à quelques rebonds de la victoire. »

Utah est sur une série de deux défaites de suite. Bien en deçà en seconde partie de saison, le Jazz doit montrer bien mieux et se référer à un jeu plus collectif pour bien finir la saison et attaquer les playoffs la rage au ventre.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités