*
Connect with us

Actualités

Les pronostics de la rédaction : le coach NBA de la saison 2020-2021

La fin de saison est officielle, c’est donc le moment de récompenser les meilleurs joueurs de la ligue. The Daily Dunk vous offre ainsi ses pronostics pour déterminer les différents trophées et on continue avec le titre de coach de l’année.

Tsirofo : Quin Snyder

En place déjà depuis un bon moment, Snyder est bien trop pris pour acquis. Il ne faut pas oublier sa première partie de saison pour le moins irréelle. En plus d’être efficace des deux côtés du terrain, le coach du Jazz a su montrer un basket léché digne des Spurs de 2014. Une attaque collective, une défense accrue. Quand les blessures se sont gâtées, il a su garder le cap pour finir avec une belle première place de la ligue. Ce serait rendre à César, ce qui appartient à César.

Pierre : Monty Williams

Si les fans pensent (à juste titre) que Chris Paul est en grande partie responsable de la transformation des Suns, il ne faut pas oublier que celle-ci débute dans la bulle, où la franchise termine invaincue avec Monty Williams aux commandes. A deux doigts de la première place, le coach des Suns mérite, selon moi, de remporter ce trophée, car au delà du trio majeurs, Monty Williams a son mot à dire dans les progressions de Mikal Bridges, Cameron Johnson, même Cameron Payne n’a pas été mauvais, c’est dire l’exploit de Monty Williams. Une attaque séduisante, une défense performante : l’équilibre est pas loin d’être parfait pour les Suns, et ce ne sont que les fruits récoltés du travail du coach.

Arthur : Tom Thibodeau

Quin Snyder, Doc Rivers et Monty Williams ont réalisé de très belles saisons avec leur équipe respective. Néanmoins, selon moi, Tom Thibodeau est très clairement l’exemple parfait de l’entraîneur ayant tiré le maximum de son groupe. Dans le cas des Knicks, quatrièmes de la conférence Est avec un bilan de 41 victoires et 31 défaites au terme de cet exercice, on peut même se risquer à dire que Thibs a fait surperformer cet effectif pourtant limité sur le papier. Julius Randle s’est complètement transformé, R.J. Barrett a grandi, et des vétérans tels que Reggie Bullock, Derrick Rose ou encore Taj Gibson ont vécu une deuxième jeunesse. Tous le doivent au moins partiellement à la confiance offerte par leur coach. Reste à voir si l’excellente défense mise en place pendant la phase régulière pourra gêner les Hawks lors de ce premier tour de playoffs, mais la saison est déjà amplement réussie !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités