*
Connect with us

Actualités

Les pronos de la rédac : le 6ème homme de l’année

On continue les pronostics à moins d’une semaine de la saison. Après le MVP de la saison régulière, c’est l’heure du meilleur 6ème homme de l’année. Montrezl Harrell gardera t-il sa couronne ?

Tsitsi : Carmelo Anthony

Et pourquoi pas après tout ? Carmelo Anthony n’est plus au sommet de son art mais l’ancienne star NBA semble être en paix avec lui même. Il scorait plus de 15 points par match, dans un nouveau système avec de nouveaux coéquipiers et contre des titulaires. Il se retrouve propulsé maintenant 1ère option de la second unit face à des joueurs moins bons et on ne voit aucun remplaçant capable de le stopper. Il n’y a aucune raison pour laquelle le mari de Lala score moins de 15 points. Il jouait 32 minutes l’an passé, son temps de jeu devrait baisser aux alentours des 25, ce qui ne l’empêchera pas de chauffer les compteurs. L’histoire serait en tout cas belle, s’il choppait ce titre.

Pierre : Caris LeVert

Steve Nash est un énorme fan de Spencer Dinwiddie et les premières informations ont tendance à positionner Caris LeVert dans le rôle de sixième homme. Et ses qualités conviennent à merveille à cette fonction. L’arrière est très doué lorsqu’il possède la balle en mains. Il se sert de chaque pick & roll pour percuter et son agressivité ne baisse jamais. En leader de la second unit, Caris LeVert pourrait tranquillement côtoyer les 17 points, 5 rebonds et 5 passes de moyenne ce qui serait des statistiques légitimes pour un sixième homme. Par contre, si l’arrière venait à être titulaire, mon vote irait à…Spencer Dinwiddie pour exactement les mêmes arguments.

Arthur : Lou Williams 

Dépossédé d’un trophée qui était sien lors des deux éditions précédentes par celui qui était alors encore son coéquipier, Montrezl Harrell, Lou Williams va avoir des comptes à régler cette saison. L’arrière des Los Angeles Clippers de 34 ans va vouloir réaliser un exercice de grande qualité pour prouver qu’il n’est pas sur la pente descendante et qu’il peut apporter de la création (5,6 passes en moyenne en 2019-2020, tout de même) et surtout du scoring lorsque son équipe en a besoin. Avec des rotations sur les lignes arrières sans doute assez semblables à celles de la saison passée, Williams devrait terminer les rencontres sur les parquets et donc pouvoir largement peser sur le sort de ces dernières, l’une de ses spécialités. Le voir tourner à environ 18 ou 19 points, 3 rebonds et 5 passes de moyenne, le tout couplé à un bon positionnement des Clipps, devrait suffire pour le voir se battre pour un possible quatrième trophée de 6e homme de l’année, un record !

Loïs : Jordan Clarkson

Arrivé en provenance des Cavs, Jordan Clarkson s’est parfaitement intégré dans l’Utah en terminant la saison avec 15.6 pts à 46.2 % aux tirs en 25 minutes. Son énergie en sortie de banc et ses qualités offensives ont contribué à la vague de 10 victoires de rang du Jazz la saison dernière. Il s’est avéré ensuite plus précieux lors des Playoffs en l’absence de Bogdanovic. Pour signe de confiance, le Jazz l’a prolongé pour quatre ans. Dans cette situation, dans un rôle où il s’épanouit, je pense qu’il a toute ses chances de faire briller le Jazz et d’être élu sixième homme de l’année.

Qui sera donc le meilleur 6ème homme de l’année 2021 ? A vos votes, on attend comme d’habitude vos pronostics. La lutte semble plus ouverte que jamais.

Stephen Curry montre son handle élite : un doux plaisir de le voir aussi affuté

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités