Connect with us

Actualités

Les promesses de Doc Rivers après une énième élimination

NBA – Les Milwaukee Bucks de Doc Rivers se font une nouvelle fois sortir lors du premier tour des playoffs. L’année dernière, ils s’étaient inclinés face au Heat de Miami, avec une blessure d’un Giannis Antetokounmpo. Cette année, même problème, un Giannis et un Lillard blessés qui n’ont pas pu aider leur équipe sur toutes les rencontres. Quel est la vision de Rivers sur son équipe et quels sont ses projets après une énième élimination ?

Interrogé en conférence de presse sur les prestations de son équipe et sur son propre avenir, l’entraîneur de 62 ans ne s’est pas démonté et a expliqué ce que signifie faire partie de la team de Milwaukee.

« J’ai une appréciation incroyable pour la ville dans laquelle je vis, Milwaukee maintenant », a déclaré Rivers, selon NBA TV. « Tu sais, c’est drôle, j’y étais à l’université et j’y ai beaucoup réfléchi. (Je) n’avais pas réalisé à quel point cela compterait pour moi jusqu’à ce que j’obtienne le poste. Et j’ai commencé à penser à tous les gars… et à tous les professeurs de Marquette, et je ne serais probablement pas là si je n’étais pas allé dans cette école.

«Donc (à bien des égards), j’ai l’impression que je vais faire tout ce que je peux pour cette franchise. Je pense que nous pouvons gagner, (et) je vais faire tout ce que je peux pour créer cela parce que cela signifie plus pour moi que vous ne le pensez », a-t-il ajouté.

Des mots forts pour un coach qui a connu une bonne période sans club, après avoir quitté les 76ers de Philadelphie suite aux playoffs de 2023. Et c’est à la suite du licenciement de son prédécesseur, Adrian Griffin, que Rivers a débarqué chez des Bucks deuxième de leur conférence avec 30 victoires et 13 défaites.

Ce qu’on peut dire, c’est que ça ne s’est pas vraiment passé comme on l’espérait pour Rivers et les Bucks avec un bilan de 17 victoires pour 19 défaites. Ajoutez à cela le fait qu’ils se soient fait éliminer des playoffs par 2 à 4 face aux Pacers de l’Indiana. Ça fait beaucoup quand même. On peut lui trouver des circonstances atténuantes à cet échec néanmoins : son arrivée en cours de route avec une équipe déjà en place, les nombreux mainplayers indisponibles… Ce qui est sûr, c’est qu’il n’est pas facile de s’imposer dès le début dans une ligue aussi compétitive que la NBA. Il faut savoir progresser étape par étape, établir les meilleurs recrutements et travailler en amont pour bâtir une équipe ultra compétitive pour espérer aller au bout. Et ça Doc Rivers le sait :

« J’ai hâte de commencer, d’arriver au camp et de pouvoir mettre tout ce dont nous pensons avoir besoin », a ajouté Rivers lors de la conférence.

Une bilan assez compliqué pour cette première saison des Bucks sous la direction de Doc Rivers, néanmoins on sent un coach prêt pour la suite et qui n’a perdu ni la confiance de son équipe, ni celle de sa direction. Avec un remaniement pour la prochaine saison et un retour en force de joueur tels que Giannis Antetokounmpo et Damian Lillard, les Bucks pourront véritablement s’imposer dès la rentrée et venir embêter toutes les équipes.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

More in Actualités