*
Connect with us

Actualités

Les playoffs qu’on aime : CJ. McCollum et Norman Powell ne comptent pas se laisser faire par le trashtalking et la tension

Source Photo : Bruce Ely / Trail Blazers

Surpris par les Blazers lors du Game 1, les Nuggets sont revenus à un partout dans la série. Près de 20 points de différence entre les deux équipes et le banc des Nuggets a eu l’opportunité de l’ouvrir avant d’aller dans l’Oregon, ce qui n’intimide pas Cj McCollum et Norman Powell.

Qui dit playoffs dit grands rendez-vous et matchs sous pression pour les seize franchises qualifiées. Pour cette édition 2021, les Blazers retrouvent les Nuggets dès le premier tour. Une confrontation qui sent bon les playoffs puisque l’escouade de Damian Lillard avait sorti les Nuggets en demi-finale de conférence au bout d’un Game 7 il y a deux ans. Une série tendue et serrée qui a de quoi exciter tous les fans NBA, d’autant plus que Carmelo Anthony retrouve les Nuggets dix ans après son départ du Colorado et que Nikola Jokic débarque avec un nouveau statut de MVP.

Cette année encore, la série semble tenir toutes ses promesses. Après un premier match négocié par Portland à la Ball Arena, les Nuggets se sont confortés en s’offrant le Game 2 même s’ils ont perdu l’avantage du terrain. Lors de cette deuxième rencontre, la tension est montée entre les différents acteurs et aussi avec le public de retour dans les stades, prêt à charrier les Blazers. Peu importe le blabla, Norman Powell veut répondre dès le Game 3 sur le parquet du Moda Center.

«Leur banc parlait toute la nuit, mais nous ne sommes pas une équipe de punks. On ne cédera rien à personne, vous allez devoir tout gagner. Mais ils étaient l’équipe la plus physique et ils l’ont montré.»

Pénalisé d’une faute flagrante et salement crossé par Monte Morris, CJ McCollum a été mis à mal toute la soirée. Cible des remarques, CJ ne déplaît pas cette ambiance et compte s’appuyer dessus pour répondre aux critiques lors des prochains matchs.

«Nous n’avons pas de parleurs dans notre équipe. Je pense qu’ils ont beaucoup de joueurs qui jouent dur sur le terrain et qui font ce genre de choses. Donc j’aime ça. Ça ne me dérange pas, cela fait partie des playoffs.»

Trashtalking ou non, cette série s’annonce corsée et indécise après deux rencontres. De quoi s’attendre à un Game 3 sous haute-tension où le suspense devrait pointer le bout de son nez.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités