Connect with us

Actualités

Enfin l’heure d’exploser pour les Pelicans de Zion Williamson ?

Les Pelicans forment un vrai collectif et réalisent un très bon début de saison
Les Pelicans se rassemblent avant le match contre les Nuggets, Photo by Ned Dishman/NBAE via Getty Images

NBA – Les Pelicans surprennent. C’est l’une des belles histoires de ce début de saison. Malgré un début d’exercice mitigé, les Pelicans sont maintenant tout en haut de la conférence Ouest, et c’est mérité pour le groupe de Willie Green. Retour sur ce magnifique début de saison.

2021-2022, une saison pleine de promesses

Une nouvelle ère a commencé l’année dernière du côté des Pelicans. L’arrivée de Willie Green en tant que Head coach en est un des fondements. Ancien joueur NBA, il a ensuite étudié les meilleurs coachs de la ligue afin de pouvoir un jour avoir sa propre équipe. De 2016 à 2021, il a d’abord été l’un des assistants de Steve Kerr chez les Warriors avec lequel il a remporté deux titres NBA avant de passer deux ans aux côtés de Monty Williams à Phoenix. Très formateur ! Il est donc maintenant temps pour Willie Green de passer dans la cour des grands. Il est donc nommé Head Coach des Pelicans le 22 Juillet 2021.

Le début de saison est compliqué pour son équipe qui se retrouve vite à seulement 1 victoire pour 12 défaites. Ensuite, et ce malgré la saison blanche de Zion, il parviendra à emmener son équipe au Play-in finissant la saison à la 9ème place avec un bilan de 36 victoires pour 46 défaites. S’en suivent alors, deux très bonnes prestation en play-in contre les Spurs puis chez les Clippers qui leur permettront d’atteindre les playoffs, pour la première saison de Willie Green en tant que coach.

Avec l’arrivée en cours de saison de CJ McCollum, les Pels parviennent à pousser les Suns, meilleur bilan de la ligue, en 6 matchs. Ce sont les premiers à faire douter les Suns qui tomberont par la suite contre les Mavericks.

Une première saison convaincante donc, qui a vu l’éclosion de nombreux joueurs tels que les rookies Trey Murphy, José Alvarado et Herbert Jones. Ajoutez Brandon Ingram et CJ McCollum après son arrivée et cela devient une équipe très prometteuse qui comptera alors sur le retour de Zion Williamson afin de leur faire passer un cap.

Des débuts en demi-teinte puis vient l’explosion

Les Pelicans arrivent donc avec de nouvelles attentes en ce début de saison. Play-in ? Playoffs ou avantage du terrain ? Dans tous les cas, ici, à la Nouvelle-Orléans on ne parle que d’un futur brillant. Malheureusement, le début de saison est plutôt mitigé. Les Pelicans montrent certes de belles choses mais ils sont aussi capable du pire comme lors d’une défaite contre les Lakers, qui étaient alors en perdition.

Puis cette saison, qui marque le retour de Zion Williamson en NBA, va prendre un nouveau tournant après la défaite contre Indiana le 8 novembre. La suite ? 10 victoires pour seulement 3 petites défaites. Les Pelicans jouent bien et font plaisir à voir. En confiance, ils sont actuellement sur une série de 4 victoires consécutives après celle de la nuit dernière contre les Nuggets malgré un début de match compliqué. La belle histoire du match, c’est José Alvarado, auteur la nuit dernière de son record en carrière.

Une équipe qui procure du plaisir

Cependant, les résultats restent presque anecdotiques. La vraie force de ces Pelicans, c’est leur jeu, l’un des plus beaux de ce début de saison. 4ème meilleure attaque de la ligue avec 117,3 points marqués par match, ils bougent également bien le ballon et arrivent à se créer de nombreux tirs ouverts grâce à leur très bon jeu collectif. Ils sont aussi remarquables, car ils réussissent à être l’une des meilleures attaques de NBA avec un jeu à contre courant de la NBA moderne. C’est, en effet, seulement la 27ème équipe en terme de tirs à trois points tentés par match. Ils jouent collectif, se passent la balle, et montrent une envie débordante.

Attention ! ce n’est pas juste une très bonne attaque. C’est également l’une des meilleures défenses de la NBA. Ils sont d’ailleurs seuls en compagnie des Suns à être classés dans le top 10 des attaques comme des défenses. La force des Pelicans ? Leur équilibre.

Les Pelicans jouent bien, courent et utilisent leur QI basket afin de faire partie des plus belles équipes de ce début de saison. Si vous ne savez pas quoi regarder une nuit en NBA, cliquez sur les Pels, plaisir assuré.

Zion est enfin de retour

Le monstre a été libéré et c’est un des facteurs clés de cet incroyable début de saison à la Nouvelle-Orléans. De retour après sa saison blanche, Zion avait faim de basket. Leader offensif d’une des meilleures équipes de la conférence Ouest, il a tout de suite été remarqué pour son envie de bien faire lors des premiers matchs. Il a ainsi retrouvé son rythme petit à petit à l’image du début de saison des Pelicans pour devenir une des pièces importantes de ce magnifique collectif.

Il a su très vite comprendre comment fonctionnait l’équipe et a su s’adapter. Plutôt à l’aise des deux côtés du terrain, il a su également prendre le relais lorsque cela s’imposait pour permettre à son équipe de s’en sortir avec une victoire. Le symbole de ce début de saison : la victoire récente des Pels sur les Raptors grâce au monstrueux match de Zion.

Le fait le plus marquant est d’ailleurs peut-être ailleurs. Zion a joué déja 18 matchs sur les 23 des Pelicans. Chose rare sur son début de carrière qui pourrait laisser penser que ses blessures ne sont plus que de simples cauchemars.

Sous l’impulsion d’un Zion retrouvé et d’un collectif de jeunes incroyables ( Mention spéciale à José Alvarado, Herbert Jones, Trey Murphy III et Dyson Daniels ), les Pelicans peuvent enfin rêver. Après 23 matchs, ils pointent à la 2ème place de la conférence Ouest avec un bilan de 15 victoires pour 8 défaites.

Le début de saison est radieux du côté de la Nouvelle-Orléans. De quoi viser plus haut ? Peut-être. Les Pelicans vont ainsi être testés sur les prochains matchs avec 3 matchs contre les Suns, 2 contre le Jazz et 1 contre les Bucks sur les 7 prochains matchs. De quoi voir ce que cette équipe a dans le ventre !

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Il y a un nouveau shérif en ville : les Pélicans en tête de la conférence Ouest

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités