Connect with us

Actualités

Les Nets dans le top 7 à l’est avec la victoire à Chicago : D’Angelo Russell affole les compteurs et prouve qu’il n’est pas un chargeur d’iphone

Source photo : Twitter

Les Nets l’ont emporté hier soir sur le score de 117 à 100. Une victoire bien méritée et orchestrée par l’ancienne snitch : D’Angelo Russell. Le joueur joue un basket parfait en ce moment et on a envie de dire « C’est pas trop tôt » ! Le potentiel de superstar est clairement là mais il est toujours bon de rappeler que 90% du mental fait le taff pour atteindre l’élite.

Hier soir, le meneur de jeu Brooklyn a pris feu une nouvelle fois. Une sacré habitude dernièrement. 28 points hier soir et sur les 4 derniers matchs, le meneur de jeu tourne à 26.5 points. Dire qu’il y a peu, il n’était même pas le meilleur joueur de l’équipe Une victoire avec l’aide de Demarre Caroll qui sort du banc pour claquer 20 points. Le désormais inévitable Jarrett Allen s’est ajouté à la liste des très bons joueurs des Nets. Il termine avec 19 points et 6 rebonds. Brooklyn joue un sacré bon basket en ce moment et reste sur 12 victoires sur les 15 derniers matchs. L’an passé, il fallait attendre la fin février pour que la franchise gagne son 20ème match. Quasi à mi-saison, l’équipe a déjà atteint ce but et veut sans doute encore faire mieux, même sans Caris Levert. 
D’Angelo Russell semble vraiment être dans le groove en scorant quand il est nécessaire et en faisant jouer les autres quand il faut. On pouvait lui reprocher de ne pas performer de manière régulière mais il le fait merveilleusement bien en ce moment. Il lâche 6 paniers à 3 points hier soir à 42.9% à 3 points et son équipe fut d’une adresse chirurgicale avec 16 swishs à 3 points au total. Encore une fois Chicago a oublié de défendre en s’en prenant 117 à la zonzon. C’est quand même la 3ème fois de suite que l’équipe de Boylen se prend 110 points minimum à domicile…

Bonne nouvelle tout de même pour les Bulls, avec la bonne entrée de Portis, qui revenait de blessure après 7 matchs d’absence. Il sort 17 points et ça n’a malheureusement pas pu aider, à l’image des 27 de Zach LaVine ou les 16 de Kris Dunn. Le 4ème quart-temps parfait des deux côtés du terrain aura été de trop. Ne jouant pas assez dur, notamment sur le pressing avec des shooteurs chauds comme un tweet de Trump, Chicago s’est laissé faire malgré un très bon 2ème quart-temps (34-27).
Les Nets semblent être en mission. A quoi reconnait-on une équipe en forme ? A sa capacité à être on fire à l’extérieur et ils le sont parfaitement en ce moment. 10 ème victoire à l’extérieur, quand on sait que Dallas n’en n’a que 3, difficile de ne pas se marrer. La saison passée, il a fallu attendre mars pour voir un tel total côté Nets. Avec Crabbe, Hollis Jefferson ou Levert absents, c’est dire que le collectif est huilé et qu’un joueur ne fait pas tout dans l’équipe de cœur de Jay-Z. Et quoi de mieux que de se tester que de finir le road-trip à Boston, en espérant avec Kyrie Irving. Pour Chicago, la route est toute tracée vers Zion Williamson. Début du road-trip face à Portland, bon courage aux fans.

Et pourquoi pas parler d’All-Star Game pour D-Loading ? Tournant à presque 20 points par match, il ne serait pas impossible qu’il arrache cette barre et si la franchise arrive à dépasser Miami, soit la 6ème place, alors on pourra y penser sérieusement.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités