Connect with us

Actualités

Les jeunes Lakers ont été piqués au vif et ils ont répondu avec la manière : Brandon Ingram et Lonzo Ball combinent 50 points pour taper Dallas

Source photo : Twitter

Gros match dans la conférence ouest. Deux équipes qu’on devrait voir se la mettre dans le futur. Après leur road-trip, les Mavericks recevaient les Lakers dans un match important pour les jeunes Angelinos, vis à vis de leur dernière bâcle. On peut appeler ça une victoire avec la manière, notamment pour deux d’entre eux !

Après la dernière défaite contre Minnesota, la 3ème de suite, les Lakers en avaient sur la patate. Déjà car ils nous ont niqué un dimanche soir mais surtout par rapport leur coach qui a été déçu de Ball et Ingram qui ont déçu. L’un shootant à 5/16, l’autre mettant 0 point. On vous laisse deviner qui est qui. Passif comme pas possible et des deux côtés du terrain, leur présence allait être forcément scrutée, encore plus sans Lebron James. Les deux jeunes hommes avaient visiblement de fermer des bouches cette nuit puisqu’ils ont livré leur meilleur match en duo. En mode bagarreur, ils n’ont cessé d’agresser la raquette de Dallas, comme si leur vie en dépendait. Même topo de l’autre côté du terrain, où les deux joueurs avaient mort de faim. D’ailleurs ce n’est pas un hasard si les Mavs ont galéré offensivement. N’est ce pas Dennis Smith Jr ?

Brandon Ingram termine la rencontre à 29 points, tandis que Lonzo Ball à 21 points. Pour le dernier cité, tout n’est pas pardonné car il a raté un paquet de lancers et il est interdit de shooter à un si bas pourcentage, surtout pour un meneur de jeu (42.9%). Un apport important comme dit plus haut, afin de l’emporter 107 à 97. Kyle Kuzma a shooté tel un sac avec un vilain 4/20 mais a inconsciemment aidé les deux zozos, qui ont pu jouer plus librement. Une présence permettant d’avoir un gars qui n’a peur de rien et surtout de jouer leur jeu et ne pas forcer. 
Tout semblait perdu pourtant les Lakers. Ils se font promener d’un côté à l’autre du terrain en première mi-temps. Puis le ton monte physiquement et c’est comme ça qu’ils remporteront la rencontre. 13 points encaissés dans le seul 3ème quart-temps et encore, Luka en a planté 7. Même topo dans le dernier avec 17 points encaissés. Les hommes de Walton mettront 53 points en deuxième mi-temps. C’est bien évidemment Brandon Ingram qui s’occupe de tuer le match, en se jouant à chaque fois de la défense, en perforant la défense encore et encore. Mené de 13 points ? Pas mon problème a sans doute dit dans sa tête « BI ».

Et que de choses à dire sur Dallas. Sans doute que les hommes de Carlisle se sont vus trop beau. Dennis Smith Jr a été ridicule en seconde mi-temps, ne prenant jamais la bonne décision, en ne sachant pas installer de système et poser le jeu. Jamais il a su déposer la balle aux endroits préférentiels de  Deandre Jordan. Qu’il se rassure, il ne fut pas le seul mais en tant que meneur de jeu, ça fait tâche. Harrison Barnes avait été si bon en première mi-temps, pour finalement finir à 3/13. Des shoots impossibles à rentrer, à croire qu’il pensait avoir le toucher de Stephen Curry. Même chose pour Wesley Matthews. Luka Doncic (27 points) aura eu l’occasion mais la fatigue a pointé le bout de son nez et ça c’est clairement vu en fin de match. Il a eu ses spots et il a parfois raté des choses faciles sauf que sans lui, l’écart aurait pu être encore plus sanglant. On va pas y aller par quatre chemins. Dallas joue comme des brêles en ce moment et enchaîne sa 3ème défaite de suite…

Les Lakers remportent vraiment un match important pour le moral. En espérant que ça permettra à Zo et BI de jouer plus librement par la suite. Par la même occasion, Los Angeles peut éviter de valdinguer au classement à l’ouest.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités