Connect with us

Actualités

Donovan Mitchell s’est frotté à Giannis Antetokounmpo : le Greek Freak lui a appris comment finir un match

Source photo : clutch points

Très belle rencontre hier soir entre le Jazz et les Bucks. Surtout que Utah était en forme avec 2 victoires en 3 matchs lors de leur road-trip. A l’image de la rencontre à Toronto, c’était trop court à cause d’un money-time foiré dans les grandes largeurs.

Ce 3ème quart-temps hantera très certainement Donovan Mitchell et ses coéquipiers. Quelques minutes avant d’attaquer le 4ème, Utah mène de plus de 10 points. A partir de là, tout va s’enchaîner très, très vite et dans un scénario horrible. Milwaukee défend plus dur mais plus important encore, revient dans le match avec un momentum qui changera tout, à l’image de celui de James Harden face à Denver. Le public est en feu car en quelques secondes, le match devient serré. L’attaque devient fruste côté Jazz. Donovan Mitchell n’est plus adroit depuis le 3 points qui avait permis son équipe à être à +13. De 50%, le shooteur va passer à moins de 40 à la fin de la rencontre (26 points à 8/23) Quand il y a égalité, il tentera bien des choses mais plus rien ne rentre et ses coéquipiers sont du hors rythme. Le 31 à 16 dans le money-time est sans appel. En se prenant shoot après shoot et même dunk, le Jazz a perdu confiance et doit repartir avec la défaite.

Avant d’évoquer le Greek Feak qui a livré un match fou, le momentum dont on vous parlait est apparu grâce à Maker. L’intérieur des Bucks a été celui qui a enflammé le public. Record de la saison avec 15 points en sortie du banc et un 3ème quart-temps magistral, ainsi que son début de 4ème quart-temps. Plus que les points, c’est l’énergie qui l’a ramenée sur le terrain, qui a fait du bien à son équipe. Avec Ilyasova out, il sait que l’opportunité ne se représentera peut être pas et il en tire profit. Malcolm Brogdon a été très important avec ses 21 points et a soutenu Giannis Antetokounmpo avec efficacité. Ce dernier sorti pour 6 fautes à 40 secondes de la fin, il aura été super avant ça : 30 points et 10 rebonds. Il a donné le ton défensivement et ça s’est clairement vu en seconde mi-temps avec seulement 40 points encaissés. En première ? Plus de 60 points… Il faudra trouver le moyen de rentrer ses foutus shoots en périphérie car il en a eu un paquet qu’il a ratés. On lui pardonnera encore, sachant l’impact qu’il a eu avec un nouveau gros match.

Utah doit apprendre à gagner ce genre de rencontre, surtout si les potes de Donovan Mitchell veulent aller plus loin. Ils avaient le match en main et l’ont laissé échapper, tués par l’ambiance de playoffs qui régnait.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités