Les Grizzlies reprennent le contrôle de la série : un (double) comeback de 26 points, les Wolves craquent au plus mauvais moment...
*
Connect with us

Actualités

Les Grizzlies reprennent le contrôle de la série : un (double) comeback de 26 points, les Wolves craquent au plus mauvais moment…

Comment Minnesota a réussi à perdre…? C’est la question que tout le monde se pose. Les locaux avaient le match en main avant de craquer par deux fois. Si Ja Morant est passé au travers malgré un presque triple-double, le reste de l’équipe a assumé sa mentalité de next-man up.

Quand Ja Morant était blessé, Desmond Bane a toujours assuré et cette nuit n’a pas fait exception. Il a pris feu à 3 points en rentrant 7 paniers à 3 points pour terminer à 26 points. 26 points, c’est aussi le plus grand écart du match… Brandon Clarke fut l’autre grand homme de la seconde mi-temps avec 16 de ses 20 points durant cette période. Pour mener le comeback, il a été essentiel et malgré sa maladresse, Ja Morant apporte sa pierre à l’édifice avec 16 points et le triple-double en prime. On se demande encore comment c’est arrivé. En première mi-temps, les Wolves prennent une avance de 26 points avant de se prendre un violent 15 à 0. Minnesota n’inscrira que 12 points dans ce 2ème quart-temps et n’inscrira pas le moindre panier dans les 5 dernières minutes de cette période. En seconde mi-temps, c’est un peu le même scénario. Les Wolves prennent une nouvelle avance de 20 points… jusqu’au 4ème QT, avant de se prendre un 21 à 0 et n’aura pas la jugeotte de prendre un temps-mort.
La revanche doit être belle pour Tyus Jones. Ancien des Timberwolves mais aussi natif de Minnesota, c’est lui qui balance deux paniers à 3 points pour faire passer son équipe devant. Memphis ne regardera plus jamais en arrière. 12 points, c’est aussi le total dans le 4ème quart-temps…

Les Wolves ont beaucoup à se faire pardonner à commencer par Karl-Anthony Towns. L’intérieur a été misérable cette nuit avec des fautes bêtes, seulement 8 points pour 4 shoots tentés en 33 minutes de temps de jeu. D’Angelo Russell a scoré 22 points de son côté mais ne mettra aucun panier dans le dernier quart-temps. Leur attaque est famélique en fin de match, Patrick Beverley se prend pour Michael Jordan après avoir certes réussi sa première mi-temps, il a disparu en seconde. Anthony Edwards a perdu son mojo et les Grizzlies ont tout simplement profité du momentum. C’est quasiment inédit en NBA, de voir une équipe craquer autant non pas une mais bien deux fois dans le seul et unique même match. Est-ce que cette défaite va anéantir le moral des Wolves ? C’est la grande question mais après tout il n’y a que 2 à 1 dans la série et les cadres doivent assurer et se regarder dans la glace, à commencer par Karl-Anthony Towns.

La série est encore longue entre ces deux équipes mais une chose est sûre, elle tient ses promesses. Etrangement, ce ne sont pas les superstars qui cartonnent pour l’instant mais ce ne serait tardé, le match 4 risque d’être mémorable, devant un public qui ne lâchera rien.

La NBA pour les nuls : c’est quoi les playoffs et comment ça marche ?

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités