Les Celtics arrachent un match 7 avec un Jayson Tatum d’une autre planète
*
Connect with us

Actualités

Les Celtics arrachent un match 7 avec un Jayson Tatum d’une autre planète

Jayson Tatum

Les Boston Celtics se sont défaits des Milwaukee Bucks (108 – 95) et s’offrent un match 7 à domicile qui nous fait déjà saliver. Dans un duel titanesque avec Giannis Antetokounmpo, Jayson Tatum a pris feu et c’était beau à voir.

Après avoir perdu le Game 5 à la maison et surtout après avoir mené de près de 15 points, les Celtics étaient dans l’obligation de gagner au risque d’être éliminés. Le début de match est une sorte d’opposition de style. Les Bucks attaquent surtout à l’intérieur de la raquette sous l’impulsion d’un Giannis Antetokounmpo qui semblait déjà bien énervé. Le Grec est très agressif dès l’entame de match et inscrit les 8 premiers points de son équipe. Il termine le quart temps en ayant marqué 17 des 26 points de son équipe. Du côté des C’s, l’attaque se résume en 4 mots : tirs à trois points. Les joueurs d’Ime Udoka font preuve d’une adresse insolente à longue distance (8/15). A la fin du quart temps, 24 de leurs 28 points sont des tirs à 3 points ! Et cette adresse va leur permettre de créer un premier écart (40 – 30, 8’01) notamment sous l’impulsion de Jayson Tatum. Les Celtics rentrent  aux vestiaires avec une avance de 10 points (53 – 43). Les difficultés pour Milwaukee continuent et l’écart se creuse (il monte même à 18 points). Même si Giannis réalise un énorme match, ses coéquipiers peinent à trouver du rythme. Cependant, ils se donnent un peu d’espoir en revenant à 4 points de Boston (85 – 81, 8’33). Un espoir tout de suite anéanti par un Jayson Tatum en feu qui permet à son équipe de sécuriser la victoire (108 – 95).

Bon, sans être transcendant depuis le début de la série, Jayson Tatum s’est offert un match référence, tenez-vous bien : 46 points (17/32, 7/15 à 3 points), 9 rebonds, 4 passes. Avec cette performance, il entre encore un peu plus dans la légende de la franchise, puisqu’il devient le deuxième Celtic à inscrire autant de points dans un match à élimination, derrière Sam Jones (47 points).

Alors que les Bucks se donnaient un peu d’espoir dans le 4ème quart temps, le joueur des Celtics a pris les choses en mains pour anéantir tout espoir et ne pas refaire les mêmes erreurs qu’au match 5. Le star de Boston a fait preuve d’un leadership total dans le dernier quart temps. Il y a inscrit 15 points et a climatisé le Fiserv Forum.

Jaylen Brown (22 points) et Marcus Smart (21 points) ont bien épaulé leur coéquipier. Mais la réussite des Celtics a tenu en grande partie grâce à leur belle adresse longue distance (39,5%).

Les Bucks quant à eux se sont retrouvés face à un problème qui les tourmente depuis le début de la série : l’absence de Khris Middelton. L’absence du n°22 s’est énormément fait ressentir dans ce match et Giannis Antetokounmpo a une nouvelle fois semblé trop esseulé. Une statistique pour appuyer cette idée : le Grec a inscrit 44 points à lui tout seul, le reste de son équipe… 51. Le supporting cast n’a pas répondu présent, malgré de bons passages de Pat Connaughton (14 points). Grayson Allen, notamment, a été en grande difficulté. Hyper maladroit (1/7 au tir), le joueur a couté de nombreux points à son équipe. Il affiche d’ailleurs le pire plus/minus du match : – 29.

Le Grec a pourtant tout donné dans cette rencontre et s’est offert une performance historique : 44 points, 20 rebonds et 6 passes. Dans l’histoire de la grande ligue, seules les légendes Wilt Chamberlain et Shaq, avaient terminé un match de playoffs en 40/20/5.

La série retourne donc à Boston pour un dernier match qui s’annonce déjà bouillant. Les Bucks avaient l’occasion de plier la série à domicile et malgré un Giannis Antetokounmpo historique, ils devront se battre une dernière fois pour rejoindre le Heat en finale de conférence Est. Le rendez-vous au TD Garden est déjà pris.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Giannis Antetokounmpo cale un 40/20 en playoffs, une première depuis Shaq !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités