Les 76ers DETRUISENT les Nets pour un blowout dès le 1er quart-temps : direction le 2ème tour pour Philadephie ! – The Daily Dunk
Connect with us

News

Les 76ers DETRUISENT les Nets pour un blowout dès le 1er quart-temps : direction le 2ème tour pour Philadephie !

Source photo : NetsDaily

De retour à Philadelphie, les Sixers avaient tout intérêt à finir la série au plus vite, histoire de s’accorder quelques jours de repos bienvenus avant un duel contre Toronto. Habitués à se montrer irréguliers cette saison NBA, ils ont cette fois-ci su répondre aux attentes, et avec la manière face à des Nets qui avaient déjà jeté l’éponge.

 » On a pas envie de se retrouver dans la même situation que les Warriors il y a deux ans ». C’était la fameuse punchline que Joel Embiid avait sorti en conférence de presse après  le Game 4. Force est de constater que le pivot a joint ses actes aux paroles ! Très remuant, c’est lui qui va inscrire les 6 premiers points de la rencontre, avec une domination dans la raquette comme on lui connait. En moins de 3 minutes, il a déjà inscrit 6 points et gobé 5 rebonds. Jarrett Allen a du mal à exister en face, à l’image de son équipe, très maladroite. Les pertes de balle se multiplient, notamment sur une bonne interception de Jimmy Butler, et sur un nouveau dunk d’Embiid, les 76ers mènent 14-0 ! D’Angelo Russell n’y est pas, ses jumpshots sont bien contestés et la défense de Philly empêche quiconque de finir tranquillement au cercle. Boban Marjanovic rentre pour faire souffler Embiid et le Serbe se met directement en valeur avec un jumpshot et un joli petit hook. Ben Simmons découpe la défense des Nets comme si c’était du beurre et conclut deux petits floaters d’affilée, et voila que son équipe mène de 25 points… Le carnage est total, les hommes de Kenny Atkinson semblent s’être pointés en Pennsylvanie sans croire une seule seconde à l’exploit…

Comme souvent, la solution est venue de Caris LeVert, qui va se montrer enfin dangereux et marquer 4 paniers. Pas de quoi amorcer le moindre comeback cependant, James Ennis et Tobias Harris se chargeant d’y répondre instantanément. Joel Embiid revient sur le parquet et vient poser un gros dunk avant de rentrer son 1er tir primé : l’écart repasse à +24 ! D’Angelo Russell rentre enfin son premier tir de la partie (1/9), tout comme Joe Harris, qui fait mouche à 3-points; Mais JJ Redick et Tobias Harris s’illustrent aussi chacun du parking. Les Nets paniquent et continuent de vouloir trouver la solution à distance, mais leur piteux 2/14 ne leur laisse aucune chance. Butler, qui agit ce soir encore comme l’homme à tout faire des 76ers, donne 29 points d’avance à son équipe à la mi-temps, soit le plus gros avantage de leur histoire en playoffs : 31-60 !

Pour le suspense de la rencontre et de la série on aurait aimé vous dire que les Nets sont revenus sur le terrain avec de l’envie et de l’espoir, mais… Dès que le jeu a repris, Joel Embiid est venu rentrer un nouveau tir primé, immédiatement imité par JJ Redick, avant que Ben Simmons ne vole un ballon pour filer au dunk : 31-68 ! Kenny Atkinson semble dépité pendant le temps-mort qui s’en suit et on le comprend. Mais on équipe va tout de même reprendre quelques couleurs par séquences. D’Angelo Russell et Tobias Harris s’échangent un tir à 3-points pendant que Jarrett Allen arrive enfin à s’imposer dans la raquette. Enfin, à chaque fois Embiid lui rendra la monnaie de sa pièce, d’un dunk tout en puissance puis avec un joli jumpshot à mi-distance. L’écart redescend à -25, dans l’élan d’un Kurucs qui se montre combatif en sortie de banc. Il feinte un second tir à 3-points (après en avoir rentré un) et file conclure au cercle, mais malheureusement pour Brooklyn même s’ils retrouvent de l’adresse, ils n’arrivent pas à freiner l’attaque des 76ers. Mais Spencer Dinwiddie et Russell continuent à envoyer des parpaings (4/23 en combiné), difficile dans ces conditions de rivaliser…

Pendant que DeMarre Carroll et Shabazz Napier rentrent des tirs extérieurs, James Ennis se montre particulièrement vif sur contre-attaque, bien servi par TJ McConnell, lui aussi efficace depuis que Brett Brown l’a lancé un jeu. Avec Korkmaz, McConnell, Bolden, Jonathon Simmons et Ennis sur le terrain, les 76ers profitent de faire souffler leur cinq majeur, histoire d’éviter tout risque de blessures avant d’aller affronter les Raptors. Si les Nets se seront montrés courageux en début de série en allant même remporter le premier match, les hommes de Brett Brown ont su s’ajuster et prouver leur statut de sérieux outsider de cette conférence Est. Mention spéciale à leur début de partie, leçon de domination et de sérieux où ils auront immédiatement fait comprendre aux Nets que la série et leurs espoirs ne dureraient pas. Mais en se qualifiant pour les playoffs et en ayant montré de belles choses sur toute la saison régulière, les hommes de Brooklyn auront dépassé toutes les espérances de leurs fans et peuvent donc aborder l’intersaison sereins, prêt à draguer les gros free-agent avec leur statut de meilleure équipe de New-York.

Tout comme Toronto, Philly n’aura tremblé que 24h dans cette série, faisant preuve d’autorité sur les autres rencontres. Ca tombe bien, les Raptors seront justement leurs prochains adversaires pour un duel qui s’annonce déjà explosif. La raquette XXL des Canadiens sera un énorme test pour Joel Embiid et Tobias Harris, et il faudra aussi surveiller le duel Butler-Leonard de près. Une série que l’on espère longue et qui est annoncée comme IMMANQUABLE !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in News