Connect with us

Actualités

LeBron James annonce la couleur : la finale n’est rien sans la victoire au bout

Le match de ce samedi a rappelé au monde entier que le meilleur joueur au monde reste bel et bien le King. Étincelant, LeBron a dominé ce Game 5 de la tête et des épaules, permettant à la franchise pourpre et or de retrouver les Finales après 10 ans de disette. 4 victoires. Il ne reste plus que 4 matchs à remporter pour remporter le Graal. 1,2,3 Mamba !

Il y a des rencontres de playoffs où les légendes de ce sport se transcendent et semblent intouchables. Ce Game 5 en faisait partie avec la performance dantesque de l’enfant d’Akron. 38 points, 16 rebonds et 10 passes décisives. Enregistrant son 27ème triple-double de sa carrière en playoffs, LeBron James se rapproche encore un peu plus de Magic Johnson et de ses 30 unités. Au-delà de cette domination numérique, le King avait une totale mainmise sur la rencontre et le sort de son équipe comme l’en atteste son fabuleux 4ème quart-temps. En effet, en y inscrivant 16 de ses 38 points à 7/10 au tir, l’ailier des Lakers a planté 6 jumpshots non-assistés. En mode « Je s’occupe de tout, tu s’occupes de rien » comme dirait Jamel Debbouze. Atteignant pour la 10ème fois le stade des finales (dont 9 sur les 10 dernières saisons), LeBron continue d’encore inscrire un peu plus son nom dans les livres d’Histoire. Fier et ému de réaliser une telle perfomance, il se rappelle avec émotion ses premiers moments sous le maillot des Lakers,

Je me souviens de ce match de pré-saison. Je me souviens que nous sommes sortis en courant du tunnel. Je me souviens que la première passe que j’ai faite était destinée au MIP de cette année [Brandon Ingram], pour un layup et c’était un grand moment. Et je me souviens que le premier tir que j’ai mis était un catch-and-shoot à 3 points sur Jokic. Je me souviens de cela. Et de la foule. Merde. C’était spécial. C’était vraiment spécial.

Dans une salle sans aucun public, la fête n’a pu être aussi belle qu’elle aurait été dans le Staples Center, sans toute la famille Lakers et ses fans. Malgré ce contexte particulier, LeBron et ses coéquipiers ont pu savourer ces instants précieux et rares d’un titre de conférence, qui plus à l’Ouest, n’en déplaise aux sceptiques et aux détracteurs de toujours. Pourtant, très vite en retrait lors de la célébration, le King paraissait déjà tourné vers la prochaine échéance et focus sur l’objectif final : ramener le titre.

Pour l’instant, tout ça ne veut rien dire sans la victoire au bout. Il faut finir le travail. Nous allons en profiter ce soir, comme il se doit, car ce n’est pas chose garantie tous les ans. Il n’y a que deux équipes qui peuvent se qualifier pour les finales chaque année. Cela signifie qu’il y a environ 30 joueurs qui accèdent à la finale chaque année. Nous allons profiter de cette soirée, mais nous savons que nous avons de plus grandes aspirations.

Avec seulement 16 votes à la première du classement MVP, le King doit surement l’avoir en travers de la gorge, lui qui, à l’âge de 35 ans, réalise l’une de ses saisons les plus aboutis tant sur le plan collectif qu’individuel. Pourtant, l’important est ailleurs. Epaulé d’un Anthony Davis en plein prime, le quadruple MVP est en course pour réaliser ce que seuls Robert Horry et John Salley sont parvenus à faire : remporter le titre de champion avec 3 franchises différentes. Beaucoup évoquaient Kawhi Leonard durant toute la saison mais c’est bien l’enfant prodige de Cleveland qui reste en lice pour cet exploit.

Il y a 10 ans de cela, un certain Kobe Bryant réalisait le back-to-back et glanait un cinquième titre à son palmarès, se rapprochant un peu plus de son idole de toujours, Michael Jordan. Un 17ème titre permettrait aux Lakers d’égaliser avec les Boston Celtics et d’honorer de la plus belle des manières la mémoire de Kobe et Gigi. « Job is not finished. » comme le dirait le Black Mamba.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités