......
...Le papa de Karl-Anthony Towns a frappé : Marc Gasol lâche 26 points et 13 rebonds, pour taper Minnesota ! - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

News

Le papa de Karl-Anthony Towns a frappé : Marc Gasol lâche 26 points et 13 rebonds, pour taper Minnesota !

Source photo : FanSided

Marc Gasol fait toujours partie de l’élite, n’en déplaisent à certains. Il en fait partie quand il a envie de jouer et le pauvre Karl-Anthony Towns a pris très cher. Memphis est sans faire de bruit, 2ème de la conférence ouest. Ca ne durera très certainement pas mais la franchise prouve qu’elle sera encore là, tant qu’elle est épargnée par les blessures.

Le premier match de la soirée avait lieu à 21h30. L’affiche n’est clairement pas flashy pour un fan lambda mais on y a appris bien des choses. Tous les fans NBA ont compris qu’il ne faut jamais sous-estimer Memphis depuis maintenant une décennie. L’équipe restera quoi qu’il arrive, un poil à gratter. Si les fans qui ont BeIN, se sont barrés au bout d’un quart-temps, il ne faut pas leur en vouloir. Les deux équipes shootent à seulement 30% et ce n’est pas beau à voir, avant un 2ème quart-temps, bien plus intéressant. Memphis explose offensivement et Minnesota n’arrivera pas à suivre offensivement. Les hommes de Thibodeau se font dépasser et notamment un : Karl-Anthony Towns.

26 points,13 rebonds et une domination physique : Marc Gasol a fait un chantier pas possible cette nuit. Il a montré à Towns qui était le boss, comme il l’avait fait avec Rudy Gobert. Ce n’est peut être que 16 points de moyenne sauf que dans les grosses opposition, l’espagnol est toujours dans la place. Après une galère offensive, les shoots de Gasol ont en quelque sorte libéré l’équipe. Gasol en met 18 en seconde mi-temps et il y aura ce fameux 3ème quart-temps, où Minnesota explose. On l’avait annoncé. L’intensité, le jeu physique, la défense, c’est compliqué de jouer contre ça, surtout pour une équipe relativement jeune. C’est là où a manqué un Jimmy Butler.

Derrick Rose termine à 18 points et finit meilleur marqueur chez les Wolves. Wiggins termine avec un affreux 6/18 au shoot et en face, Conley s’en sort à 18 points et 8 passes. Il a été essentiel dans ce jeu à 2 avec Marc Gasol et que dire de sa façon de gérer le tempo. Toujours un jeu lent pour Memphis, qui a permis de l’emporter sur la longue et jamais Minnesota a pu « fit » avec ce jeu, qui est à l’opposé du leur.

Peut être que ce ne fut pas le match de l’année mais quel plaisir de revoir Memphis à ce niveau. Quand il n’y a pas de blessés majeurs, ils peuvent jouer contre n’importe qui. De la dureté, de la confiance entre coéquipiers, jeunes ou vieux, c’est le basket qu’on aime !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

<script> » title= »<script><script>










More in News