Connect with us

News

Le jour où Jordan Bell avait fait un five-by-five : un potentiel encore inexploité ou un simple feu de paille?

Alors qu’il a été tradé vers les Rockets cette nuit, Jordan Bell a été drafté par leurs rivaux, les Warriors. Et il n’a pas attendu longtemps pour montrer qu’il avait un petit potentiel mais il manque clairement de régularité dans ses performances.

12 juillet 2017. Moins d’un mois après avoir été drafté par les Warriors, Jordan Bell nous signe une feuille de stats rare. 5 points, 11 rebonds, 6 contres, 5 assists et 5 interceptions. Un five-by-five dès son premier match de Summer League. Et une twittosphère dans tous ses états, alors que les Warriors semblaient avoir fait une nouvelle fois un steal. Car Bell avait été drafté à la 38ème place, avec le tour des Bulls échangé contre un peu de cash. La suite fut moins reluisante pour la cloche qui s’est un peu perdue entre errements défensifs et dunks pas appréciés par Steve Kerr mais surtout contre performances. Il finira par se faire piquer la place par Looney, bien plus important dans la rotation et bien plus productif.

Pas re-signé cet été, Bell a tenté de se refaire une santé dans le Minnesota avec un temps de jeu réduit certes mais dans un effectif jeune. Il réalisera tout simplement sa pire saison en carrière : 3.1 points en à peine 8 minutes de moyenne… Le front office des Wolves  l’échange pour faire le ménage et récupérer Evan Turner. On espère maintenant que Bell pourra enfin se faire une place stable en NBA, lui qui avait donné tant d’espoir le temps d’un soir. Houston a bien relancé des gars comme Faried, Nene et même Chandler sur une courte période. Pourquoi pas lui ? Un  athlète de grande taille, capable de terminer violemment au cercle, et en faisant le ménage à l’intérieur, ce n’est que du bonheur pour James Harden, qui pourra l’alimenter.

Il devrait au moins se sentir à l’aise aux Rockets. Une défense médiocre, un rythme de dingue, tout ce qui plait à notre cloche préféré. Il est à noter qu’à l’heure où ces lignes sont écrites, les Rockets sont en passe de négocier pour un intérieur de l’est. Bell va devoir se battre pour ses minutes, et quand on sait que D’Antoni n’est pas facile pour utiliser tous ses remplaçants, bon courage à lui.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in News