*
Connect with us

Actualités

Le John Wall Game a bien eu lieu : le meneur est vraiment de retour, Sacramento boit la tasse !

John Wall était surmotivé et avait impressionné James Harden, Kevin Durant ou encore Kyrie Irving pendant un pickup game cet été. Ils n’avaient pas menti puisque après un premier match convaincant, le deuxième fut tout aussi savoureux, peut être même plus. Et tout ça sans John Wall s’il vous plait !

Le programme attaque des Titans sur Neflix doit attendre dimanche après-midi, ce samedi soir était réservé au basket avec un match pas comme les autres, malgré l’absence de James Harden. C’était la revanche entre les deux franchises que son Sacramento et Houston. Tout le monde se souvient du stepback du barbu, le numéro 2 devait faire sans et son duo avec Christian Wood fait l’étalage de tout sont talent. Complémentaire, talentueux et même adroit au shoot et il en faut devant une équipe prolifique des Kings. A titre personnel, John Wall rassure. Il fait absolument tout sur le terrain : 28 points, 4 rebonds et 6 passes. Capable de mener les contre-attaques, servir ses scoreurs ou encore varier son jeu, entre 3 points et pénétration. L’ancien Wizard est devenu le premier joueur depuis Jordan à scorer 50 points, après avoir raté deux ans de compétition. Christian Wood a un peu abusé à 3 points mais quand il a un créateur à ses côtés, il n’y a rien à faire : 20 points et 15 rebonds.

Tout ne fut pas rose pour autant. Eric Gordon a été catastrophique à 3 points et il aime abuser de son pêché mignon, bien que son match global fut solide. Autre point négatif, l’apport néfaste de Demarcus Cousins. Hormis récolter des fautes, le pivot n’a rien apporté ou presque. En 11 minutes, il rate 5 de ses 6 shoots tentés. La première mi-temps des Kings est plutôt bonne mais en seconde, tout se passe mal. Adieu la réussite de De’Aaron Fox et encore plus celle de Buddy Hield. Collectif depuis le début de saison, ces Kings là ne furent pas présents en seconde mi-temps. Quand les Rockets augmentent en intensité, Sacramento commence à perdre pied au début du 4ème quart-temps. A force d’usure, Eric Gordon plie le match accompagné de John Wall. Il y aura ensuite cette fameuse action de l’ancien leader des Wizards qui résume bien la situation. Le numéro 1 des Rockets a donné le ton et les siens avaient simplement plus faim que leurs adversaires.

Présent sur le banc, James Harden a dû apprécier le spectacle. Suffisant pour le faire rester ? L’affaire sera à suivre, les Rockets ont livré un beau spectacle.

Théo Maledon fait danser Cole Anthony pour planter le buzzer beater !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités