Connect with us

Actualités

Le duo Lebron James Anthony Davis explose tout sur son passage : Miami n’a été que spectateur…

La défaite était à moitié attendue, pas la raclée. Miami n’a pas touché terre et a laissé des plumes avec la perte de deux joueurs majeurs. Pendant ce temps, Lebron James et Anthony Davis montraient être les deux meilleurs joueurs du monde. Victoire des Lakers 116 à 98 et avec la manière.

La finale était attendue après un grand temps mort depuis la fin de la finale de conférence à l’est. Lebron James était déterminé et son regard pendant le warmup ne trompait pas. Les premiers matchups sont étranges, avec Bam Adebayo qui garde Lebron James et Jae Crowder défend Anthony Davis. Dans un premier temps, tout va bien pour Miami, qui enchaîne les mouvements sans ballon, les picks and roll et l’adresse suit, pendant que les Lakers se marchent dessus, avec un Dwight Howard décevant, dans un premier temps. Le Heat mène 23 à 10 et Jimmy Butler est déjà à 9 points. Sans le savoir, KCP va planter deux paniers à 3 points vitaux et les Lakers vont ensuite dérouler. Anthony Davis commence à être monstrueux et les floridiens n’ont aucune réponse, face à son jeu surpuissant à l’intérieur et son toucher à l’extérieur. Les Lakers balancent à 3 points avec grande réussite et arrivent à passer devant à la fin du 1er quart-temps, de 3 petits points.

Tyler Herro a beau être adroit à 3 points, la défense des hommes de Spo n’y est pas. Herro justement, Duncan Robinson aussi. Les rotations ne sont pas faites ou mal faites et vu la rigueur de leurs adversaires, l’erreur est payée cash. Les Lakers continuent ainsi d’enchaîner et le fait de jouer sans véritable pivot et avec comme arme Anthony Davis en point d’encrage, permettra aux potes de Lebron James de tout détruire. Sa puissance de frappe à l’intérieur, alliée à l’adresse à 3 points, au-dessus des 60% à 3 points de son équipe, sont le cocktail explosif que Miami n’a pas réussi à maîtriser.  La défense de zone n’y changera rien. Avec un cerveau comme Lebron James, sans oublier Rajon Rondo, les deux n’ont qu’à faire jouer le Q.I Basket pour faire la différence. Danny Green retrouve enfin de l’adresse de loin (11 points à 3/8 à 3 points) et l’écart frôle déjà les 20 points. N’oublions pas de citer son apport, très bon en défense, faisant le sale boulot, on sent que sa présence est vitale dans cette finale.

Après la mi-temps, Goran Dragic ne revient pas et l’heure est grave. Les rumeurs annoncent une blessure au talon d’Achille et une potentielle fin de série, ce qui n’augure rien de bon pour la suite. Dans le 3ème quart-temps, à son tour, Bam Adebayo va se blesser suite à un contact avec Lebron James. Une épaule dont il souffrait déjà… Le Miami n’arrive véritablement plus à tenir debout avec un écart qui atteint les 30 points. Erik Spoelstra commence à tester les rotations avec notamment Kelly Olynyk et Kendrick Nunn. Ce dernier plantera même 18 points dans la seule seconde mi-temps. Côté Heat, on retiendra seulement les 23 unités de Jimmy Butler. La galère était totale quand Anthony Davis était sur le terrain et c’est sans doute là où sera la clé de la série. La raquette a été le gros point faible, surtout quand Bam Adebayo était absent. Cette faiblesse a permis aux Lakers d’avoir de bonnes positions à 3 points, grâce aux prises à deux. Sans compter les blessures, Erik Spoelstra a un sacré boulot à faire pour aller gagner le match 2…

Anthony Davis terminera à 34 points et 9 rebonds, Lebron James frise le triple-double avec 25 points. En plus de l’adresse globale à 3 points (15/38), les Lakers ne pouvaient pas perdre cette nuit. Le match a été déséquilibré, on espère que la série ne la sera pas totalement avant de plonger dans l’ennui de l’hiver sans NBA, un environnement qu’on ne veut absolument pas connaître, chaque fan en est témoin.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Actualités